Deux moulins sauvés de la démolition à Collias dans le Gard

Publié le Mis à jour le
Écrit par Armelle Goyon
Les deux moulins de Collias sont sauvés de la démolition
Les deux moulins de Collias sont sauvés de la démolition © FTV

A Collias, c'est le soulagement. Deux moulins devaient être démolis. Ils sont finalement sauvés. Une bonne nouvelle pour ceux qui s'étaient mobilisés.

1300 signatures ont été recueillies pour sauver les deux moulins, c'est plus que la population de Collias, petit village du Gard. Aujourd'hui, le combat est gagné : les deux moulins vont bien rester sur site. Marie-Françoise Lecaillon, préfète du Gard, a décidé de sauvegarder les bâtiments, contrairement à ce que prévoyait son prédécesseur.

" Les casser aurait été une catastrophe écologique. C'était des kilomètres de rivières détruites, impactées, qui auraient disparus. Toute une zone où nous avons des petits jardins familiaux avec des puits. Et toute une zone maraîchère qui aurait également disparue , " se réjouit Jean Marc Esberard, de l'association de protection du Gardon et de ses affluents.

Trouver projets et budget

Les deux édifices en pierre du Gard, dateraient du Moyen âge, voire de l'époque romaine. La commune aurait désormais la charge de leur entretien. Mais selon la famille Rémézy qui vit ans le moulin qui porte son nom, les dépenses ne seraient pas excessives. Reste à trouver des projets adéquats.

" Ces deux moulins étaient frappés par une mesure d'expropriation publique suite aux inondations de 2002. Il y a donc effectivement un risque et donc par principe de précaution, il faut sécuriser ces deux bâtiments, " explique Jonathan Pire, maire de Collias.  " On a une belle victoire puisque l'on est arrivé à préserver et sauvegarder ces deux bâtiments. Maintenant, sur l'utilité, ils vont rester tels qu'ils sont aujourd'hui et nous attendons de nouveaux projets .

Les associations de sauvegarde du patrimoine avaient déjà imaginé un poste de secours et des écuries pour les brigades équestres de la gendarmerie.  Mais selon les conditions actuelles, il faudrait d'abord construire une digue de protection contre les inondations évaluée à 4,5 millions d'euros. Hors de portée pour la petite commune. Le maire espère une évolution des mentalités pour porter, un jour, ces différents projets.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.