Double infanticide à Beaucaire : la mère des deux enfants morts se constitue partie civile

La mère des deux enfants tués à Beaucaire dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 août se constitue partie civile afin d'"essayer de comprendre ce qu'il s'est passé", explique son avocat, Me Rémy Nougier. Selon lui, elle avait alerté les policiers à travers "plusieurs mains courantes".

Tribunal de Nîmes. Photo d'illustration.
Tribunal de Nîmes. Photo d'illustration. © Google Street View
"C'est un drame qui aurait pu et qui aurait dû être évité aussi, cette pauvre dame a frappé à beaucoup de portes", estime Me Rémy Nougier, l'avocat de la mère des deux enfants morts d'asphyxie probablement médicamenteuse, dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 août à Beaucaire, dans le Gard. Cette dernière vient de se constituer partie civile.
 
durée de la vidéo: 01 min 36
Interview téléphonique de Me Rémy Nougier. ©F3 LR

Le père, principal suspect, a été mis en examen pour assassinats et écroué.
 

"Essayer de comprendre ce qu'il s'est passé"


Selon son avocat, elle avait déposé "plusieurs mains courantes, écrit au procureur de la République de Nîmes et sollicité une expertise psychologique lors d'une audience, qui lui a été refusée" car "elle le pensait capable du pire".

De son côté, le procureur de la République de Nîmes, Eric Maurel, dit n'avoir aucune information en ce sens, ni aucune plainte.
 
durée de la vidéo: 00 min 31
Interview d'Eric Maurel. ©F3 LR - 5 août 2019
   

Je pense que les institutions qu'elle a sollicitées n'ont pas su réagir, non pas su prendre la mesure de la gravité des faits qu'elle pressentait", indique Me Rémy Nougier.


Les parents étaient séparés et le père bénéficiait d’une garde alternée. La mère se constitue partie civile pour avoir accès au dossier et à plus d'informations : "Elle n'est pas dans un esprit de vengeance par rapport aux institutions, elle veut essayer de comprendre ce qu'il s'est passé, s'il y a eu des failles", précise son avocat. 

Les cadavres de deux enfants âgés de 5 et 7 ans ont été découverts dans la campagne de Beaucaire avec leur père blessé, à côté. Il a été hospitalisé en urgence avant d'être entendu par les enquêteurs. Il aurait tenté de se suicider avant que son crime ne soit découvert.

Une marche blanche est prévue samedi matin à Beaucaire.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société violence famille sécurité