• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Emploi fictif présumé : relaxe pour l'ex-maire de Beaucaire et un ex-torero

Jacques Bourbousson, en février 2011. / © Jean-Christophe Tardivon / Maxppp
Jacques Bourbousson, en février 2011. / © Jean-Christophe Tardivon / Maxppp

Le maire de Beaucaire Julien Sanchez a été débouté ce jeudi 18 janvier de ses demandes : il accusait son prédécesseur Jacques Bourbousson d’avoir fourni un emploi fictif à l’un de ses proches, l’ex-torero Robert Pilès.

Par RD avec AFP

Jacques Bourbousson, l’ancien maire DVD de Beaucaire, dans le Gard, et Robert Pilès, ancien torero et responsable d'arènes, ont été relaxés ce jeudi 18 janvier par le tribunal correctionnel de Nîmes après une plainte de la mairie FN actuelle portant sur  un présumé emploi fictif et des accusations de détournements de fonds publics.

Robert Pilès était soupçonné d'avoir bénéficié d'un emploi sans contrepartie de travail à la mairie de Beaucaire puis au CCAS de la ville sous le mandat de Jacques Bourbousson.

Deux autres prévenus, l'ancien adjoint au secteur social de la ville et l'ancien directeur du CCAS, ont également été relaxés.

C'est l'actuelle majorité FN de la ville, dirigée par Julien Sanchez, qui avait dénoncé les faits au Procureur de la République de Nîmes et déposé des plaintes pénales.

L'élu frontiste est donc débouté de ses demandes.

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus