• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Evasion dans le Gard : “Si nous avions eu un Taser ou un flashball, nous aurions pu le rattraper”

Appel à témoins pour retrouver le détenu évadé dans le Gard - archives / © DR
Appel à témoins pour retrouver le détenu évadé dans le Gard - archives / © DR

Suite à l'évasion d'un détenu lors de son transfèrement à Alès, les agents de la pénitentiaire chargés des escortes, dénoncent un matériel inapproprié et réclament des armes adaptées à leurs missions.

Par Josette Sanna

24 heures après s’être fait la belle, Gilles Lepage reste introuvable.
Une centaine de militaires ont  poursuivi les recherches cette nuit, autour de Saint Theodorit dans le Gard appuyés par un hélicoptère de la gendarmerie pour tenter de localiser le fuyard.

Pause pipi

Ce jeudi, l’homme a profité d’une pause pipi sur la route départementale 6110, lors de son transfèrement entre la maison d’arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone et le tribunal d’Alès, pour fausser compagnie à l’escorte.

Le détenu se plaignant de maux de ventre a demandé aux trois agents de la pénitentiaire qui l’encadraient de s’arrêter.

Ces derniers lui ont laissé les menottes  mais pour lui permettre de se soulager, lui ont enlevé la longe.

Lorsqu’on s’arrête, on garde la longe et les menottes

Selon nos informations, il s’agit d’une erreur d’appréciation.
« Lorsqu’on s’arrête, on garde la longe et les menottes », note une source qui a souhaité rester anonyme.

Armes inadaptées

Ce transfert pose, selon les syndicats, le problème des armes dédiées aux escortes. Des pistolets CZ 9 mm qui ne sont pas adaptés à la situation.

Même en cas d’évasion, les agents n’ont pas le droit de tirer sauf en état de légitime défense.

Neutraliser les fuyards

Les escortes réclament des armes intermédiaires, type taser ou flash ball susceptibles de neutraliser les candidats à l’évasion.
« Elles auraient été très utiles pour le détenu qui s’est évadé hier dans le Gard », note cette source.

Rattrapé...

En effet, pendant la course-poursuite dans la forêt gardoise, le prévenu a été rattrapé par ses poursuivants, avant de réussir à s’enfuir et à se volatiliser dans la nature.
Un avis de recherches a été diffusé par les gendarmes pour tenter de retrouver le fuyard.

Avis de recherches

Gilles Lepage, 35 ans, est barbu aux yeux bleus. Il mesure un mètre 70, il portait un survêtement noir à bandes orange au moment de son évasion.

Il est soupçonné d’une cinquantaine de vols dans des bureaux de tabac, principalement dans le Gard et l’Ardèche.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les images de la manifestation des mères contre l'interdiction du voile lors des sorties scolaires

Les + Lus