Gard : une voiture flashée à 170km/h sur une départementale à Saint-Hippolyte-de-Caton près d'Alès

Samedi matin, vers 11h15, un automobiliste pressé a été contrôlé par les gendarmes du Gard à 170km/h sur une route limitée à 80. Ce grand excès de vitesse a eu lieu sur la D.981, à Saint-Hippolyte-de-Caton dans l'agglomération d'Alès. Bilan, retrait de permis, immobilisation du véhicule et procès.
Gard : cette voiture a été flashée à 170km/h sur une départementale à Saint-Hippolyte-de-Caton près d'Alès - 5 septembre 2020.
Gard : cette voiture a été flashée à 170km/h sur une départementale à Saint-Hippolyte-de-Caton près d'Alès - 5 septembre 2020. © Gendarmerie du Gard
Samedi en fin de matinée, la brigade motorisée d'Alès a interpellé le conducteur d'une Golf Volkswagen qui roulait en grand excès de vitesse sur la D.981, à hauteur de Saint-Hippolyte-de-Caton. Alors que la vitesse est limitée à 80km/h à cet endroit, le véhicule roulait à 170km/h, soit une vitesse retenue de 161km/h, deux fois la vitesse maximale autorisée.

Le chauffard s'est vu retirer son permis de conduire sur le champ. Son véhicule fait l'objet d'une immobilisation judiciaire sur directives du parquet d'Alès. Et il est convoqué au tribunal judiciaire d'Alès.
Pour les gendarmes du Gard, "ces comportements irresponsables, susceptibles de provoquer la mort de tiers qui ne demandent rien ou de leur occasionner des blessures graves", font l'objet d'une attention particulière et sont réprimés sans état d'âme quand ils sont constatés.

En 2019, il y a eu 40 morts et 400 blessés sur les routes du Gard.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
radars mobiles sécurité routière société sécurité routes économie transports