Incendie en cours sur le Mont Aigoual : environ 40 ha de végétation déjà partis en fumée

Un incendie de végétation s'est déclaré ce lundi sur le Mont-Aigoual / © Thomas vidal
Un incendie de végétation s'est déclaré ce lundi sur le Mont-Aigoual / © Thomas vidal

Un incendie s'est déclaré ce lundi peu avant 16h30 à proximité de l'observatoire météo du Mont Aigoual. Une cinquantaine de pompiers sont sur place. Selon les premières estimations, une quarantaine d'hectares de végétation auraient déjà brûlé.
 

Par P.S.

Un feu s'est déclaré ce lundi vers 16h30 sur le Mont Aigoual, à proximité de la station du Part-Peyrot et juste en-dessous de l'observatoire météo.

26 engins au sol et une soixantaine de sapeurs-pompiers sont sur place. Deux Canadair ont été envoyés en en renfort sur cette zone difficile d'accès, un terrain "très pentu" où la végétation est "basse et dense", selon le commandant Guillaume, chargé de communication opérationnelle des pompiers du Gard.


Trois foyers distincts

Le feu compte trois foyers distincts et a déjà ravagé une quarantaine d'hectares de végétation composés de chênes et de genêts purgatifs. Une dizaine d'hectares sont encore menacés. 

Le maire de la commune nouvelle de Val-d'Aigoual Thomas vidal, a posté des photos de l'incendie sur son compte Twitter.

Aucun vent qui pourrait attiser l'incendie n'est constaté sur place. Aucun blessé n'est à déplorer.

Une enquête devra déterminer les causes précises de l'incendie. 

Par mesure de précaution, les Sapeurs-Pompiers du Gard demandent à la population de ne pas se rendre sur les lieux.
 

La Préfecture du Gard met en garde contre le risque élevé de feu de forêt

Plusieurs feux de forêt et de végétation sont survenus ce week-end dans le Gard, notamment dans les Cévennes, touchant plusieurs dizaines d’hectares de forêt.

Face à ce risque, le préfet rappelle que, même en dehors des périodes d’interdiction stricte, le brûlage des végétaux coupés ou sur pied est réglementé toute l’année : le brûlage des déchets verts de jardinage est interdit toute l’année pour les particuliers dans tout le département par le règlement sanitaire départemental.

Par exception à cette règle, les particuliers qui réalisent leurs obligations légales de débroussaillement peuvent utiliser le feu pour brûler les branchages issus de ces travaux dans le respect des conditions fixées dans l’arrêté préfectoral du 31 août 2012 relatif à l’emploi du feu.

Le brûlage de végétaux d’origine agricole, forestière est également possible, dans le respect des conditions fixées dans l’arrêté préfectoral du 31 août 2012.

Cependant, il est toujours interdit de faire du feu lorsque la vitesse de vent observée ou prévue par Météo France est supérieure en moyenne à 20 km/heure.

Avant de réaliser un brûlage, une déclaration est à faire en mairie (entre le 1er février et le 15 juin). Il est toujours conseillé de laisser sécher les branchages, autant que possible, avant de les brûler. Le séchage permet de limiter fortement les particules fines produites avec les fumées.
 

Sur le même sujet

Les + Lus