Marine Le Pen bat la campagne dans le Gard

Marine Le Pen a visité une exploitation viticole et rizicole de Camargue à Saint-Gilles dans le Gard. La présidente du Rassemblement National est venue soutenir la candidature de Jean-Paul Garraud, tête de liste  RN à l'élection régionale en Occitanie. 

 

Marine le Pen est arrivée à bord d'un tracteur à Saint-Gilles
Marine le Pen est arrivée à bord d'un tracteur à Saint-Gilles © A.Rozga

Marine Le Pen bat la campagne pour les élections régionales de juin prochain. C'est à Saint-Gilles, l'un des cantons du Gard qui a le plus voté pour l'ex-FN aux élections départementales de 2015, que la Présidente du Rassemblement national est venue prêter main-forte à Jean-Paul Garraud, la tête de liste RN aux  élections régionales, et à Julien Sanchez, le chef de file pour les élections départementales.

Dans une mise en scène bien orchestrée, elle a fustigé tantôt l'insécurité, tantôt le retard dans le versement des aides ou encore la concurrence déloyale intra-européenne.

Et c'est l'image qu'elle est venue chercher ! Au volant d'un tracteur battant pavillon français, la patronne du RN fait mine de semer du riz de Camargue, tout en repoussant la cohue médiatique sur son passage .
Un soutien de poids pour Jean-Paul Garraud,  la tête de liste aux élections régionales, qui a fait sans surprise de l'insécurité sa priorité. 
 

L'immigration massive et spectaculaire est l'un des terreaux spectaculaire de l'aggravation de la délinquance et de la criminalité dans notre pays. 

Marine Le Pen

La délinquance, l'insécurité, un sillon cents fois labouré. Après les dégâts du gel, Marine Le Pen fustige la concurrence déloyale et le retard des aides promises.  

" L'attention que les pouvoirs publics devraient porter à ce secteur de l'agriculture de manière générale, fait qu'effectivement les aides devraient être versées extrémement rapidement. Les producteurs se retrouvent confrontés à la concurence déloyale, y compris intra-européenne , " déclare Marine Le Pen . 

 


Une visite à peine perturbée par le désistement d'un manadier qui devait l'accueillir. 

Marine Le Pen est bienvenue sur tous les terrains où la mafia socialiste ne règne pas par la terreur. 

Julien Sanchez, maire de Beaucaire et président du groupe Rn Région Occitanie


Quant à la visite, le même jour, dans le Gard, du leader Les Républicains, " je ne le savais même pas !  " déclare en riant Marine Le Pen. A croire qu'à droite, le Rn  fait déjà cavalier seul dans le Gard.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique rassemblement national marine le pen élections régionales 2021 élections