Aimargues : Eminence fabrique des milliers de masques anti-coronavirus pour les pompiers de l'Hérault et du Gard

La société Eminence, à Aimargues dans le Gard, entre Nîmes et Montpellier. Spécialisée dans les sous-vêtements, l'usine va fabriquer des milliers de masques en tissu pour les pompiers du Gard et de l'Hérault / © I.Bris/FTV
La société Eminence, à Aimargues dans le Gard, entre Nîmes et Montpellier. Spécialisée dans les sous-vêtements, l'usine va fabriquer des milliers de masques en tissu pour les pompiers du Gard et de l'Hérault / © I.Bris/FTV

La société Eminence, située près de Nîmes, va livrer des milliers de masques en tissu aux pompiers du Gard, de l'Hérault et aux soignants du CHU de Montpellier. Ce masque n'est pas aussi efficace que le FFP2 contre le coronavirus mais il protége de l'auto-contamination.

Par Isabelle Bris

Faute de masque FFP2, on fabrique des protections en tissu !

A la demande du SDIS 34, l'entreprise Éminence installée à Aimargues dans le Gard entre Nîmes et Montpellier, va fabriquer 7.000 masques pour les pompiers de l'Hérault et le personnel soignants du CHU de Montpellier.

Les prototypes ont été validés par le Colonel Pierre Tur, médecin-chef du SDIS 34.

L'idée, c'est de protéger les services de secours de l'auto-contamination. On sait que ce virus survit plusieurs heures sur des cartons, voire plusieurs jours sur de l'inox, comme on porte très souvent ses mains au nez et à la bouche, on se peut se contaminer soi-même ! affirme le Colonel Tur.

Ces masques très couvrants doivent éviter que le virus, si il est déjà présent sur les mains des pompiers, n'atteignent leur bouche et leur nez, principale voie d'entrée du Covid-19.

Ils seront réalisés dans l'usine d'Aimargues avec le stock de matière élasthanne utilisé en temps normal pour fabriquer des sous-vêtements ou des pyjamas. Ils peuvent être lavés à 60 degrés et donc réutilisés.

Le SDIS 30 a emboîté le pas de ses collègues héraultais et vient de passer une commande de quelque 5 000 masques.

 
Le colonel Tur, médecin chef des pompiers de l'Hérault porte un masque en tissu : un prototype anti auto-contamination au coronavirus. / © SDIS 34
Le colonel Tur, médecin chef des pompiers de l'Hérault porte un masque en tissu : un prototype anti auto-contamination au coronavirus. / © SDIS 34
 

1500 masques en tissu livrés mardi au SDIS 34

Ces masques alternatifs aux masques FFP2, destinés uniquement aux relations sociales, vont donc servir de barrière au virus et "rassurer psychologiquement ceux qui les portent", espère le médecin chef des pompiers de l'Hérault.

Une première partie de la commande doit être livrée au SDIS 34 dès mardi après-midi. 1500 masques seront distribués. 

Évidemment, ils ne remplaceront pas les masques FFP2 que les pompiers portent lorsqu'ils prennent en charge un patient touché par la maladie, mais permettront d'économiser le stock des FFP2, hors opération sanitaire, explique le Colonel Tur.

Actuellement, l'activité des pompiers du Sdis 34 est un peu ralentie à cause du confinement général. Mais ils interviennent de plus en plus pour prêter main forte aux ambulances privés et transporter des gens suspectés d'avoir contracté le virus.

10.000 masques par jour dès mercredi

La société Éminence, qui a répondu à un appel d'offres de la Direction générale de l'armement pour la fabrication de ces masques en tissus, doit monter en puissance dès mercredi pour fabriquer 10 000 unités en tissu par jour dans un premier temps. 


L'entreprise gardoise pourrait également de rouvrir son usine de Sauve, dans le Gard où plus de 80 personnes peuvent travailler. 


Plus de détails sur France 3 Occitanie en direct à 19h où Dominique Seau, le président d'Éminence, sera l'invité du journal régional. 

Sur le même sujet

Les + Lus