Cet article date de plus de 3 ans

Caveirac : une réunion organisée dans l'école suite à la mise en examen de l'instituteur pour viol

Suite à la mise en examen pour viols et agressions sexuelles d’un enseignant de Caveirac, près de Nîmes, une réunion a été organisée jeudi 7 septembre dans l’école du village. Objectif: donner le maximum d'éléments aux parents. Une cellule de prévention et d'écoute va être mise en place.

L’instituteur mis en examen pour viols et agressions sexuellesenseignait depuis vingt ans dans la Vaunage, au sud de Nîmes.
L’instituteur mis en examen pour viols et agressions sexuellesenseignait depuis vingt ans dans la Vaunage, au sud de Nîmes.
Les parents qui ont porté plainte étaient conviés à cette réunion. 9 pour le moment et les autres, ceux de tous les enfants de l’école. Eric Maurel, le procureur de la République de Nîmes, le colonel Lacroix, à la tête du groupement de gendarmerie du Gard , l’inspectrice d’académie et le  maire de Caveirac, Gérard Trauchessec, ont rappelé aux parents le déroulé de l’affaire depuis la révélation des faits supposés le 14 décembre dernier.


Inciter à faire parler tous les enfants


Afin de rassurer les parents et les inciter à faire parler tous les enfants ayant été en contact avec l’enseignant, ils ont expliqué le système Mélanie, c’est-à-dire la procédure en vigueur pour recueillir la parole des enfants en bas âge par la brigade des mineurs. Ces discussions avec l'enfant sont obligatoirement enregistrés.



Une cellule de prévention et d'écoute


Une cellule de prévention et d’écoute, va être mise en place pour les enfants de l’école et les parents. L’AGAVIP ( association gardoise d’aide aux victimes)est mobilisée . Une psychologue de l’académie a été détachée sur cette affaire.

L’enquête se poursuit, menée par une vingtaine de gendarmes de la brigade de recherches de Nîmes. Selon le procureur, il y a déjà neuf victimes: des enfants de l’école maternelle de Caveirac. Le parcours professionnel de l’enseignant laisse craindre qu’il y en ait d’autres. L’homme mis en cause enseignait depuis vingt ans dans la Vaunage.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société éducation enquêtes pédophilie