Départementales 2021 dans le Gard : découvrez les résultats du premier tour

Dans le Gard, la gauche est au pouvoir depuis 1945 mais elle détient une majorité fragile. Le RN sera présent pour le deuxième tour dans 17 cantons, c'est  1 de plus qu'en 2015.

Hôtel du département du Gard à Nîmes.
Hôtel du département du Gard à Nîmes. © Département du Gard

L'élection est marqué par une abstention importante où dans le Gard, le RN s'illustre par sa présence au deuxième tour : 

-    13 duels PS et DVG en ballotage avec  le RN 

-    3  duels LR et DVD en ballotage avec  le RN 

Et il y aura 5 duels PS et DVG  contre  LR et DVD et 1 duel EELV / DVD. 

Au total, le RN sera présent pour le deuxième tour dans 18 cantons, c'est  2 de plus qu' en 2015. Le parti de Marine Lepen s'impose un peu plus dans le département du Gard et pourrait gagner de nouveaux conseillers à l'issue du second tour dimanche prochain.

Cependant, la gauche est en tête dans 3 des 4 cantons de Nîmes. Sur Nîmes 2, Amal Couvreur et Christian Bastid de la majorité départementale sont devant le tandem de la majorité municipale, Marc Taulelle et Carole Solana.  Sur Nîmes 3, Vincent Bouget et Dominique Andrieu-Bonnet, union de la gauche, devancent les candidats RN Sandra Adam et Abderzak Berkani. Et sur Nîmes 4, François Séguy et Fatima El Hadi, union de la gauche,  devancent le duo Richard Tiberino - Véronique Gardeur-Bancel majorité municipale, union de la droite, au coude à coude avec les RN Dany Dos Santos Paiva et Florence Dumas. 

Et Françoise Laurent-Perrigot, actuelle préseidente du Conseil Départemental est largement en tête  avec  51,1 % des suffrages et devrait l'emporter sans difficulté au second tour. 

 

Nimes 2 : duel serré PCF/PS contre RN 

 Le binôme Christian bastid et Amal Couvreur arrive en tête avec 44,2 % des voix , devant le duo RN Laurence Gardetet Yoann Gillet avec 31,1 % des voix . 

Les LR Carole Solana et Marc Taulelle cumule 24,7 % des voix. 

Le RN  a présenté Yoann Gilet et Laurence Gardet sur le seul canton nîmois détenu par la gauche. Yoann Gilet était candidat sur le canton de Marguerittes en 2015. C’est un proche de Julien Sanchez, maire de Beaucaire. Il était également tête de liste aux municipales nîmoises en 2014 et 2020 et aux législatives de 2017.Laurence Gardet a été candidate aux législatives en 2017 sur la 6e circonscription et sur ce même canton en 2015.

LR a présenté  Marc Taulelle, déjà candidat en 2015 et en 2011 sur l’ex-canton 3, et Carole Solana. Marc Taulette, « la taule » comme l’appellent ses détracteurs au regard de ses défaites,  a tenu des propos contestés dans son parti concernant le rapprochement et l’élection avec les voix du RN. Il a été élimné et pourrait rapporté ses voix sur le RN. 

Le RN présentera Yoann Gilet et Laurence Gardet sur le seul canton nîmois détenu par la gauche. Yoann Gilet était candidat sur le canton de Marguerittes en 2015.C’est un proche de Julien Sanchez, maire de Beaucaire. Il était également tête de liste aux municipales nîmoises en 2014 t 2020 et aux législatives de 2017.

Laurence Gardet a été candidate aux législatives en 2017 sur la 6e circonscription et sur ce même canton en 2015.

LR présentera Marc Taulelle, déjà candidat en 2015 et en 2011 sur l’ex-canton 3, et carole Solana. Marc Taulette, « la taule » comme l’appellent ses détracteurs au regard de ses défaites,  a tenu des propos contestés dans son parti concernant le rapprochement et l’élection avec les voix du RN (forum Politiquemania)

 

La Grand-Combe : Duel PCF / RN 

Le conseiller sortant Patrick Malavieille n 'a pas réussi l 'exploit de 2015 où il avait été élu dès le 1er tour. Ce soir, le candidat PCF arrive tout de même en tête avec 62,7 % des suffrages, largement devant le duo RN qui plafonne à 20%, suivit du binôme  DVC/LR à 17,2  %. 

Résultat du premier tour des élections départementales pour le canton de La Grand Combe dans le Gard le 20 juin 2021
Résultat du premier tour des élections départementales pour le canton de La Grand Combe dans le Gard le 20 juin 2021 © FTV

 

Le ballotage PCF/ RN pourrait être favorable au conseiller sortant, bien implanté sur son territoire. 

Carton plein sans surprise pour le RN à Beaucaire

En  2015, à l’issue du 1er tour  le Front National a totalisé 42 % des suffrages. En conséquence, le deuxième tour a compté 16 duels avec le FN (9 DUELS FN/ Droite et 7 duels FN/Gauche). Le Front National va  alors remporter deux cantons au second tour : Beaucaire et Vauvert. 

Fort de cet acquis et d'une municipalité RN , le parti de Marine Lepen  et le candidat sortant Jean-Pierre Fuster totalisent 51,7 % des suffrages pour ce premier tour. 

Il sera opposé au duo Catherine Chardon-Climent, première adjointe au maire de Joncquières  et Frédéric Etienne,  adjoint au maire de Bellegarde, sous l 'étiquette Divers,  qui sont loin derrière avec 17,6 % des votes. 

Pour la droite,  l'ancien élu de la ville de Beaucaire Christophe André totalise 13 % des votes. 

 

Vauvert : le RN en ballotage serré sur ce canton qu'il détient 

Le canton de Vauvert a été gagné par le FN en 2015 et le deuxième tour a vu un duel FN / PS. Ce sera le même scénario dimanche prochain mais cette année le score est plus serré . 

Le conseiller départemental sortant  RN Nicolas Meizonnet  obtient 46,4 % des suffrages, tandis que les candidats PS Pascale Fortunat et Bruno Pascal cumule 41,9 % . 

Le candidat LR quand à lui obtient 11,6 % des voix, des voix qui pourraient être décisives. Il est donc éliminé. 

Le RN en tête dans le canton de Bagnols-sur-Cèze

La même configuration qu'en 2015 se dessine  sur le canton de Bagnols-sur- Cèze. Le RN, Corine Martin et Jean-Louis Morelli,  arrive en tête sur ce canton  avec 36, 52 %. des suffrages , suivi par le binôme sortant composé du premier vice-président du Département du Gard Alexandre Pissas et de Sylvie Nicolle avec 27,31 %.  Ce sera donc un ballotage RN/ PS sur ce canton dimanche prochain. 

Résultat du premier tour des élections départementales pour le canton de Bagnols-sur-Cèze dans le Gard le 20 juin 2021
Résultat du premier tour des élections départementales pour le canton de Bagnols-sur-Cèze dans le Gard le 20 juin 2021 © FTV

Pour les quatre autres listes : 

Claude Roux et Maria Seube, soutenus par le maire de Bagnols-sur-Cèze, arrivent en troisième position, avec 16,67 %. 

Thierry Vincent et Béatrice Talmant totalisent 8,86 % des voix, devant Marie-Françoise Combin et Christian Roux 8,82 %.

Les gilets jaunes Christophe Prévost et Antoinelle Walkowiak sont derniers avec 1,82 % 

Le Vigan :  le duo Delord-Meunier élu au 1er tour 

Le binôme Martin Delord et Hélène Meunier , PS/DVG,  est élu au premier tour avec 76 % des suffrages face au RN qui n'obtient que 24 % des voix. 

 Face aux conseillers sortants de la majorité départementale, la droite classique était absente, seul le RN  avait présenté des candidats.

 

Marguerittes, le RN en tête, ballotage avec la gauche 

Le RN arrive en tête avec 35,85 % des suffrages, a plus de 10 points devant le binôme divers gauche conduit par le nouveau maire de Marguerittes, Rémi Nicolas, qui cumule 24,05 % .

 

Résultat du premier tour des élections départementales pour le canton de Marguerittes dans le Gard le 20 juin 2021
Résultat du premier tour des élections départementales pour le canton de Marguerittes dans le Gard le 20 juin 2021 © FTV

 

Pour la droite, le maire de Manduel Jean-Jacques Granat, accompagné de la deuxième adjointe de Bouillargues, Marie -Pierre Tronc sont éliminés avec 23,99 % des voix.

Le duo UCD Tronc-Granat   a annoncé sa demande de recours. En effet, avec cinq voix d'écart, le binôme réclame le recomptage de tout le canton de Marguerittes.

Roquemaure : ballotage RN / PS, Philippe Pécout éliminé 

A Roquemaure, le binôme RN Magali Guillot et Rudy Martin arrive en tête de suffrages avec 31,78 % , suivit de très près par le duo PS/PRG Nathalie Nury et Patrick Scorcone avec 31,24 % des voix .

La maire de Roquemaure, Nathalie Nury,  fait le plein sur sa commune, où elle est largement en tête avec 729 voix, loin devant le Rassemblement national crédité de 405 voix. Nathalie Nury réussit son pari : finir devant le RN dans sa commune.

Résultat du premier tour des élections départementales pour le canton de Roquemaure dans le Gard le 20 juin 2021
Résultat du premier tour des élections départementales pour le canton de Roquemaure dans le Gard le 20 juin 2021 © FTV

Le conseiller sortant Phillipe Pécout  présenté sous l'étiquette DVG, qui a soutenu Emmanuel  Macron en 2017 mais sans avoir été encarté et qui, enfin,  s'était presenté en binôme avec Nathalie Nury en 2015, est battu avec 23,79 % . 

Roquemaure verra donc un duel RN / DVG pour le second tour. 

Nîmes 3 :  La gauche en tête dans un duel avec le RN au second tour 

Les candidats de gauche Dominique Andrieu-Bonnet et Vincent Bouget se qualifient au second tour avec 34,56 % des voix . Ils sont rejoint par le binôme RN composé de Sabine Adam et Abderzak Berkani  avec 23,11 % des suffrages. . 

Les candidats LR, Laurent Burgoa et Claude de Girardi, ainsi que LREM, Valérie Rouverand et Pierre-Edouard Thibaud, sont éliminés avec respectivement 22,09 et 14,66 % des suffrages. 

Ce sera donc un duel Union de la Gauche / RN au second round. 

Nîmes 1 : duel droite - gauche au deuxième tour

Sur le canton de Nîmes 1, Julien Plantier, premier adjoint au maire Jean-Paul Fournier LR, et Sophie Roulle, adjointe à la culture, sont en tête avec 31,96 % des voix. Le binôme UDI composé du conseiller départemental sortant, Thierry Procida ne sera pas présent au second tour des Départementales.

Au second tour, Julien Plantier et Sophie Roulle affronteront le duo de gauche composé de Marianne Bernède et Bruno Vasa (30,89 %). Le RN, troisième avec Lenny Brito De Sousa et Georges Pigeonneau (20,03 %). Pour ce second tour, Thierry Prociba  " appelle à voter pour le binôme de la majorité municipale composé de Sophie Roulle et Julien Plantier."

Quissac, la présidente du conseil départemental en large tête 

Selon  les résultats définitifs sur le canton de Quissac, Françoise Laurent-Perrigot , actuelle présidente de l' Assemblée départementale depuis le mois de novembre suite à la démission de Denis Bouad, totalise  51, 1 %   des suffrages. Largement en tête devant le binôme  Isabelle Gouleret et Maxime Jegat du Rassemblment National avec  29, 6  % des voix. Vient en suite Jean Paul Audibert et Jacqueline Bouvot,  liste divers gauche dont la France Insoumise, avec 19,27 %. 

 

Françoise Laurent Perrigot (Socialistes et apparentés), nouvelle présidente du Conseil départemental du Gard.
Françoise Laurent Perrigot (Socialistes et apparentés), nouvelle présidente du Conseil départemental du Gard. © FTV / Pauline Pidoux

Lu canton de Quissac est le seul du département à ne pas avoir fait l'union sacrée de la gauche. 

L'élue socialiste est candidate sur le canton de Quissac, en binôme avec Olivier Gaillard. L'actuel maire de Sauve, ex PS, a été élu député LREM en 2017 puis a quitté le parti présidentiel. Il a démissionné de l’Assemblée Nationale lorsqu'il a conquis Sauve en juin dernier.

Résultat du premier tour des élections départementales pour le canton de Quissac dans le Gard le 20 juin 2021
Résultat du premier tour des élections départementales pour le canton de Quissac dans le Gard le 20 juin 2021 © FTV

Le canton de Quissac fait cavalier seul pour ce scrutin face à une gauche unie.  Il regroupe trois chefs-lieux d’anciens cantons: Quissac, Sauve et Lédignan, soit 44 communes au total. 

L'actuelle présidente du département est donc en très bonne position pour conserver son mandat, et peut même être élue au premier tour, si elle totalise  25% des suffrages exprimées. 

Très forte abstention 

542 941 personnes sonr inscrites sur les listes électorales du Gard. A Midi, le taux de participation était de 11, 62 % , nettement en recul par rapport aux 20,20 % du premier tour à la même heure en 2015. 

A 17h,  le taux de participation évalué est de 25,15% .  Soit presque deux fois moins que lors de la précédente édition. En 2015, la participation au premier tour à 17 h s'élevait à 50,90 % pour les régionales et 53,98 % aux départementales. 

 

 

Les enjeux 

A la veille de ce scrutin du dimanche 20 juin 2021, premier tour des éléctions départementales, l'hémicycle se compose de 22 élus à gauche, 21 élus à droite et 3 élus RN. Autant dire que la majorité actuelle est très fragile, avec seulement deux sièges entre la droite et la gauche. La possibilité de voir le département basculer est réelle, d'autant que le RN est la première force  politique du Gard avec 42 % des suffrages FN au premier tour en 2015. L'augmentation potentielle des voix du RN risque cependant d'affaiblir la droite classique, et la gauche compte sur son union sacrée. 

 

 

L'union sacrée à gauche, sauf à Quissac

Le département du Gard compte 23 cantons. La présidente sortante est Françoise Laurent-Perrigot (PS). Elle a été élue en novembre dernier après la démission de Denis Bouad. Elu sénateur, ce dernier est toujours conseiller départemental et candidat sur le canton d’Uzès.

L'élue socialiste est candidate sur le canton de Quissac, en binôme avec Olivier Gaillard. L'actuel maire de Sauve, ex PS, a été élu député LREM en 2017 puis a quitté le parti présidentiel. Il a démissionné de l’Assemblée Nationale lorsqu'il a conquis Sauve en juin dernier.

Le canton de Quissac fait cavalier seul pour ce scrutin face à une gauche unie.  Il regroupe trois chefs-lieux d’anciens cantons: Quissac, Sauve et Lédignan, soit 44 communes au total. Là, La France Insoumise s’oppose  au binôme de la présidente sortante.

Le Rassemblement National en embuscade 

En  2015, à l’issue du 1er tour  le Front National a totalisé 42 % des suffrages. En conséquence, le deuxième tour a compté 16 duels avec le FN (9 DUELS FN/ Droite et 7 duels FN/Gauche). Le Front National va  alors remporter deux cantons au second tour : Beaucaire et Vauvert. Si le RN parvient à remporter d'autres cantons, il pourrait inquiéter la fragile majorité de gauche. 

Parmi les cantons qui avaient donné le plus de suffrages au FN à l'époque, Beaucaire arrivait en tête avec 49,28% des suffrages, puis venait Saint-Gilles (43,89%), Vauvert (42,69%), Marguerittes (42,48%) Aigues-Mortes (40,41%), Pont-Saint-Esprit (38,84%) et Roquemaure (38,08%).

La droite absente dans 7 cantons

A droite, LR et UDI partent main dans la main, mais pas partout. La droite ne présente pas de candidats dans presque un tiers des cantons (7 sur 23). A Nîmes 1,  elle est même divisée : le président sortant des élus UDI, Thierry Procida, s'oppose à Julien Plantier, premier adjoint LR au maire de Nîmes.

La participation, l'autre clé du scrutin

Lors des régionales de 2010, le taux d'abstention avait atteint 53,6 % contre 49,5% au premier tour en 2015. Lors du premier tour des élections départementales de 2011, l'abstention était montée à 55,6% contre 49,9% en 2015.

Ce pourrait être encore pire les 20 et 27 juin prochain, surtout chez les jeunes : en Occitanie, selon un sondage Ifop pour La Tribune et Europe 1, l'abstention atteindrait 59%, et jusqu'à 71% chez les moins de 35 ans. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections