Drame boulevard Allende à Nîmes : le père comparait devant le tribunal pour homicide involontaire aggravé et de nombreuses infractions

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Dubault
Nîmes - le lieu de l'accident qui a fait 4 morts, dont 2 bébés - 2017.
Nîmes - le lieu de l'accident qui a fait 4 morts, dont 2 bébés - 2017. © France 3 LR

L'accident a fait 4 morts, dont 2 enfants de 6 et 18 mois et leur mère de 24 ans, c'était le 5 novembre 2017, à Nîmes. Au volant, l'un des 2 rescapés, le père de famille drogué qui roulait trop vite en ville. Il est jugé, ce mardi, au tribunal judiciaire.

Le prévenu a aujourd'hui 29 ans. Il est la seule personne en cause dans ce terrible accident mortel. Redouane a perdu toute sa famille. Son procès se tient ce mardi.

Ce matin là, il revient d'un mariage avec 5 personnes à bord, dont ses 2 fillettes. Il pleut, il roule à près de 120km/h en agglomération limitée à 50, il percute un panneau publicitaire. Sa voiture n'est plus qu'un amas de tôle et 4 des 5 passagers sont éjectés du véhicule sous le choc.

Indemne, il s'enfuit... et revient moins d'une heure plus tard. Test d'alcoolémie négatif mais positif à la drogue.

4 morts dont 2 enfants dans l'accident

Vers 5h30, le dimanche 5 novembre 2017, une BMW est partie en glissade sur le boulevard Salvador Allende à Nîmes, sous une très forte pluie. A l’intérieur, 6 passagers originaires de Montfrin, près du Pont du Gard, qui rentraient d’un mariage. 3 sont décédés sur le coup, un est mort le lendemain au CHU des suites de ses blessures.

Les victimes sont une jeune mère de 24 ans, ses 2 nourrissons de 6 et 18 mois, puis le frère de cette femme.

Des infractions et délits multiples

Le véhicule roulait manifestement à grande vitesse. Les ceintures n’avaient pas été attachées et les bébés n’étaient pas dans des sièges adaptés, selon les éléments de l’enquête.
Autres éléments aggravants, la voiture n'était pas assurée et le contrôle technique périmé, les passagers étaient en surnombre, les pneus étaient lisses enfin il était positif aux stupéfiants et en récidive.

Le conducteur et père des enfants, qui est ressorti indemne de l’accident, est passé le vendredi 17 novembre 2017 devant le juge d’instruction. Une information judiciaire a alors été ouverte pour homicide involontaire aggravé.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.