Feria de Nîmes : 200 manifestants anti corridas réunis devant les arènes

200 manifestants anti corrida se sont mobilisés devant les arènes de Nîmes peu avant le coup d'envoi de la corrida, à 18h, samedi 19 mai 2018. Malgré des altercations avec les forces de l'ordre, la corrida n'a pas été perturbée.

Par C.C

Environ 200 manifestants anti corrida se sont mobilisés devant les arènes de Nîmes samedi 19 mai 2018, vers 18h, peu avant le coup d'envoi de la corrida. 

Munis de panneaux, ils scandaient des slogans comme "Basta Corrida". "On ne peut plus supporter de voir torturer un animal à mort pendant un quart d'heure dans une arène, dans un pays qui se dit civilisé", explique une des manifestantes. Et d'ajouter : "Lorsqu'une tradition est cruelle, elle doit être abolie !"



Cinq militants placés en garde à vue


En tentant de pénétrer dans l'enceinte de l'arène, certains militants ont bousculé des policiers qui se sont retrouvés à terre. Les policiers sont intervenus, faisant usage de gaz lacrymogènes. 

Cinq militants anticorrida ont été interpellés et placés en garde à vue. Vers 20h00, alors qu'une pluie forte s'abattait sur Nîmes, les militants se sont dispersés progressivement.

En septembre 2017, onze sympathisants anticorrida avaient été interpellés à Nîmes, lors de la féria des vendanges, certains d'entre eux ayant tenté de s'enchaîner à un camion transportant des taureaux pour la corrida de l'après-midi.

Sur le même sujet

Sète (34) : les Assises de la mer et la visite du ministre de l'Agriculture

Les + Lus