• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Féria de Nîmes : comparution immédiate pour 5 militants anti-corrida après les heurts du 19 mai

5 militants anti-corrida comparaissent ce 22 mai devant le tribunal correctionnel de Nîmes, après des heurts avec les forces de l'ordre, lors d'une manifestation devant les arènes, samedi 19 mai, en pleine féria de Pentecôte. 6 policiers avaient été blessés.

Par Valérie Luxey

Les 5 militants anti-corrida qui étaient en garde à vue depuis samedi 19 mai, à Nîmes (Gard), comparaissent ce mardi 22 mai devant le tribunal correctionnel de la ville. Selon Objectif Gard, les motifs de cette comparution sont : "violences sur des policiers" et "attroupement avec arme, port et détention d'arme et dégradation d'un bien public". Il s'agit de 4 hommes et une femme, interpellés après une manifestation d'opposants à la corrida et de défenseurs de la cause animale.

6 policiers blessés


En pleine féria de Pentecôte, ils entendaient dénoncer les spectacles taurins. Des heurts avaient éclaté au moment où les manifestants tentaient de pénétrer dans les Arènes en bousculant des policiers. 6 fonctionnaires avaient été blessés. Selon nos confrères du Midi Libre, les 4 hommes ont été placés en détention préventive en attendant leur comparution immédiate. La femme a été placée sous contrôle judiciaire.

A lire aussi

Sur le même sujet

Lagune de Thau : une traversée entre Marseillan et Sète pour préserver le bassin

Les + Lus