Cet article date de plus de 4 ans

Feria des vendanges à Nîmes : aucune oreille accordée en clôture

Pour le dernier volet de la feria des vendanges à Nîmes et devant le bétail de l'élevage de Fuente Ymbro, aucun des matadors engagés n'a été récompensé dimanche d'un trophée.
Nîùes - Gines Marin - septembre 2017.
Nîùes - Gines Marin - septembre 2017. © maxppp CHRISTINE NUEL
Le lot de toros, d'une belle présentation, a montré régulièrement en cours de corrida sa bravoure, sa violence parfois aussi, même si plusieurs pensionnaires ont affiché un manque de solidité apparent.

Chef de lidia, Paco Ureña a confirmé tout au long de ses deux combats sa vaillance et sa sincérité. Avec la muleta et face au danger de son deuxième adversaire particulièrement, il s'est exposé avec beaucoup de cran composant des séries de belle valeur malgré la menace des cornes.

La journée a été sans relief pour Joselito Adame. Après une première faena vite écourtée, le matador mexicain a tenté de mener un combat relevé par la suite. Mais l'ensemble est resté très inégal et sans brio. Au même niveau s'est située enfin la physionomie des faenas de Juan del Alamo. Bien qu'appliqué et volontaire, le maestro n'est parvenu à aucun moment à composer des séries colorées et vibrantes.

Arènes de Nîmes: corrida de clôture de la feria des vendanges

Paco Ureña: saluts et deux avis avec saluts
Joselito Adame: silence et un avis avec saluts
Juan del Alamo: silence et un avis avec silence
Bétail: toros de Fuente Ymbro, bien présentés, possédant de la caste mais manquant parfois de solidité
Temps: ciel couvert
Entrée: 3.500 spectateurs

durée de la vidéo: 02 min 01
Nîmes : les corridas de la feria des vendanges ©F3 LR

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
féria de nîmes culture fêtes locales tradition sorties et loisirs