• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Football : mesures de sécurité draconiennes pour le derby Nîmes-Montpellier

Le préfet du Gard, Didier Lauga, a tenu une conférence de presse ce mercredi 30 janvier afin d'affirmer à nouveau sa volonté d’interdire l’entrée du stade aux supporters héraultais à l'occasion du match Nîmes-Montpellier. / © E. Mangani / France 3 LR
Le préfet du Gard, Didier Lauga, a tenu une conférence de presse ce mercredi 30 janvier afin d'affirmer à nouveau sa volonté d’interdire l’entrée du stade aux supporters héraultais à l'occasion du match Nîmes-Montpellier. / © E. Mangani / France 3 LR

A 4 jours du Derby entre Nîmes et Montpellier, le préfet du Gard a affirmé sa volonté d’interdire l’entrée du stade aux supporters héraultais pour cette 23ème journée de championnat.

Par OB avec AFP


Une chose est sûre : Didier Lauga, le préfet du Gard, ne veut pas revoir les scènes qui ont eu lieu lors du match aller à Montpellier. Les fans montpelliérains avaient alors tenté d’envahir le terrain car les nîmois avaient volé leur bâche.

Des mesures draconiennes

               
Didier Lauga a demandé au ministère de l'Intérieur la prise d'un arrêté d'interdiction de déplacement des supporters montpelliérains, qui devrait être publié au journal officiel jeudi ou vendredi, a-t-il précisé.

Outre cet arrêté ministériel, trois autres arrêtés préfectoraux ont également été pris :
  • Interdiction de stationner sur la voie publique "pour toutes personnes se comportant comme un supporter montpelliérain" à compter de samedi à 20H00 jusqu'à dimanche à 00H00.
  • Des fouilles seront autorisées en gare de Nîmes et de Montpellier. 
  • L'intégralité du personnel du commissariat de Nîmes sera mobilisée pour la rencontre, renforcée par des membres des forces de l'ordre venus d'autres départements.
     
 

Le préfet du Gard se justifie :

J’ai demandé cet arrêté compte tenu des incidents qui ont eu lieu lors du match aller. La mesure est prise par le Ministère de l’Intérieur, pas par le préfet du Gard. Le Ministère de l’Intérieur aurait pu me dire que j’exagérais, que c’était une mesure excessive… Ce n’est pas ce qu’il s’est produit, il a décidé de prendre un arrêté ministériel.
 

Une décision « abusive » pour les ultras montpelliérains


Les supporters montpelliérains jugent ces mesures abusives et ont le soutien sans faille du président de leur club, Laurent Nicollin. Ils sont également déçus de l’attitude du club nîmois. C’est le cas de Bernard Soccoro, du Club Central des supporters du MHSC.

Je suis déçu car je pense que le club de Nîmes n’a pas vraiment fait d’effort pour essayer d’empêcher cette interdiction.

A l’occasion de ce match, 3.000 jeunes joueurs des écoles de football gardoises ont été invités par le Nîmes Olympique.
 

Sur le même sujet

Interview de Christophe Barret

Les + Lus