Gard : à La Calmette, une boucherie met en place une "étagère solidaire" de provisions pour les plus démunis

Publié le
Écrit par Léa Bouquet avec Pauline Pidoux

Il y a quelques jours, les gérants de la boucherie "Viand'art" à La Calmette ont installé une étagère très spéciale à l'entrée de leur magasin : chacun peut y déposer des provisions alimentaires pour les personnes les plus démunies. Dans le village gardois, l'initiative est très appréciée.

Sur le grand meuble noir, placé à l'entrée du magasin, il n'y a quasiment plus de place : les boîtes de conserve côtoient les paquets de pâtes et les tubes de dentifrice. 

Il y a deux semaines, la boucherie Viand'art, située à La Calmette dans le Gard, a décidé d'installer une "étagère solidaire". Chaque client est invité à y déposer des provisions alimentaires et des produits hygiéniques, à destination des plus démunis.

En attendant que l'initiative fasse le tour du village, les propriétaires du commerce ont décidé de montrer l'exemple. "Pour la première fois, c'est mon frère qui a tout acheté. Chaque mois, nous ferons en sorte de remplir l'étagère dès qu'il manque quelque chose. Des clients ont déjà commencé à donner", confie Karim Msadek, qui gère la boucherie avec ses deux frères.

Une boucherie engagée

Le magasin gardois a déjà participé à des actions solidaires, notamment aux côtés de l'association locale "Nos Villages ont du coeur", qui distribue des repas chauds aux personnes précaires pendant la période hivernale. 

Mais c'est en surfant sur les réseaux sociaux que Nabil Msadek, le frère de Karim, a eu l'idée d'installer une étagère solidaire dans son commerce.

"Il y a des personnes qui sont dans le besoin ici, il y a des SDF et on essaie de les aider comme on peut", explique-t-il.

Une initiative bien accueillie

Dans le petit village de 2 000 âmes, les habitants soutiennent cette action. "C'est super bien ! On entend beaucoup parler de ces initiatives en ville, mais je ne savais pas que ça existait aussi dans les petits villages", se réjouit une cliente de la boucherie. "C'est chouette pour les gens qui sont dans le besoin."

Depuis l'installation de l'étagère solidaire, trois personnes sont venues se servir. Les bouchers comptent désormais sur le bouche à oreille et les réseaux sociaux pour faire parler de leur belle idée. Ils réfléchissent aussi à la possibilité d'installer un réfrigérateur pour stocker des produits frais.