Gard : manifestation pour le recrutement de pédopsychiatres au centre hospitalier d'Uzès

40 pédopsychiatres du Gard lancent un appel d'urgence pour dénoncer une pénurie de médecins dans les institutions spécialisées. Pour réclamer des recrutements, ils manifestaient ce mardi à Uzès devant le centre hospitalier du Mas Careiron.

Le manque de pédopsychiatres a poussé le personnel et les syndicats de l'hôpital d'Uzès dans la rue. Un rassemblement pour mettre l'accent sur les difficultés des professionnels de santé de moins en moins nombreux.

Le centre hospitalier du Mas Careiron est un établissement spécialisé en psychiatrie. Il regroupe sept unités réparties entre Bagnols-sur-Cèze, Beaucaire et Uzès.

En 18 mois, cinq des six médecins de l'hôpital ont quitté leur poste. Dernier départ en date, celui du chef de pôle lassé par les conditions de travail.

Oui, c'est difficile de recruter des pédopsychiatres. C'est encore plus difficile dans des sites sous-dotés en médecins car les conditions de travail sont dégradées.

Thierry Fouque, médecin hospitalier pédopsychiatre.

Les syndicats avec les médecins

Pour l'intersyndicale qui appelait à la manifestation, la pénurie de praticiens a des répercussions graves sur le personnel et leurs conditions de travail mais aussi et surtout sur l'offre de soins aux patients, notamment aux enfants.

Les équipes sont en souffrance. C'est aussi une perte de sens de notre travail. Un travail en mode dégradé qui dure déjà depuis des mois. On doit faire face à des familles à qui on doit dire non par manque de personnel. Et nous n'avons aucun horizon pour une amélioration.

Edouard Gloanec, intersyndicale SUD-CGT-FO.

La direction de l'établissement gardois reconnait une difficulté de recrutement en raison notamment de la pénurie de pédopsychiatres au plan national. Elle assure que des recrutements sont en cours.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société manifestation social économie mouvement social emploi