• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Gard : les pêcheurs partent à la rescousse des poissons dans les rivières asséchées par la canicule

Bourdic (Gard) - les pêcheurs s'organisent pour sauver les poissons qui souffrent de la sécheresse des rivières - juillet 2019 / © F3 LR
Bourdic (Gard) - les pêcheurs s'organisent pour sauver les poissons qui souffrent de la sécheresse des rivières - juillet 2019 / © F3 LR

Les rivières du Gard sont anormalement sèches pour la saison, en raison des récents épisodes caniculaires. Des pêcheurs ont décidé d’aller sauver les poissons à l’agonie dans la rivière du Bourdic, un sous-affluent du Rhône.

Par Camille Nowak

Les rivières du Gard sont anormalement basses. La raison de ce phénomène :  les fortes chaleurs récurrentes depuis le début de la saison estivale. Alors, pour faire face à cette situation préoccupante pour la biodiversité marine, des pêcheurs ont décidé de mettre à l’abri les espèces de poissons menacées dans la rivière du Bourdic, qui se trouve anormalement basse. Antonin Simon est moniteur-guide à la fédération de pêche du Gard
 

Il y a des secteurs où on n’a jamais vu ça, normalement ils ne sèchent jamais mais là les conditions météos ne sont pas terribles alors je crois que l’on va passer l’été à pêcher du poisson.


Pour cela, ils partent à la recherche des survivants dans le lit de la rivière. Ils les capturent ensuite grâce à une technique de pêche électrique qui permet d'étourdir le poisson. Les poissons sont comptabilisés  et les espèces à protéger sont relâchées dans des zones qui ne peuvent pas s’assécher.
 

Le Gardon totalement asséché


A quelques kilomètres de là, la rivière Le Gardon, se retrouve quant à elle totalement sèche. Une situation anormale pour la saison. A cette période de l'année, le niveau de l'eau devrait être encore à 3 mètres.
 

Mardi dernier, 61 départements français ont été placés en restriction d’eau. Les premières limitations incluaient notamment l'interdiction 24H/24H du remplissage des piscines privées, du lavage des véhicules en dehors des stations professionnelles, de l'arrosage des terrains de sport, des golfs, des jardins, des pelouses et espaces verts publics et privés.
           
Dans le Gard, le préfet avait placé début juillet certains secteurs en alerte de niveau 2. Une situation qui risque de s'empirer avec la nouvelle vague de chaleur attendue la semaine prochaine.
 

Les différents niveaux d'alerte sécheresse :

 

  • Niveau 1 : seuil d’alerte : le préfet décide de premières mesures de limitation de l’usage de l’eau.
  • Niveau 2 : seuil d’alerte renforcée : le préfet décide d'une limitation progressive des prélèvements en eau.
  • Niveau 3 : seuil de crise : déclenché en cas de mise en péril de l’alimentation en eau potable, la santé, la salubrité publique, la sécurité civile et la survie des espèces présentes dans le milieu.

A lire aussi

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus