Gard : à Roquemaure, un homme de 74 ans décède après une intoxication au monoxyde de carbone

Ce vendredi matin, les sapeurs-pompiers du Gard ont tenté de secourir un homme de 74 ans en arrêt cardio-respiratoire, sans succès. Sa famille, également intoxiquée, a été évacuée. Un fort taux de monoxyde de carbone a été relevé dans le domicile.  
Les intoxications accidentelles au monoxyde de carbone touchent des milliers de Français chaque année.
Les intoxications accidentelles au monoxyde de carbone touchent des milliers de Français chaque année. © Aurélie Lagain / MAXPPP
Ce vendredi matin, aux alentours de 8 heures, une quinzaine de sapeurs-pompiers du Gard a été dépêchée à Roquemaure pour secourir un homme de 74 ans, en arrêt cardio-respiratoire. Malgré leurs efforts, l'homme n'a pas pu être sauvé à temps.

Les tests réalisés dans le domicile de la victime montrent la présence d'un taux de monoxyde de carbone très élevé, cause fortement probable de la mort du septuagénaire. L'origine de l'intoxication serait dûe à un barbecue de charbon de bois, rentré à l'intérieur du logement et mal éteint.

Une femme de 69 ans et un homme de 44 ans également intoxiqués

Les pompiers ont également procédé à l'évacuation des premiers intervenants ainsi que de la famille de la victime, une femme de 69 ans et un homme de 44 ans. Les examens de contrôle des personnels de l'ambulance et du SMUR ont montré qu'ils avaient tous deux été intoxiqués. 

Chaque année, les intoxications accidentelles au monoxyde de carbone touchent environ 1 000 foyers et plus de 3 000 personnes en France. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers monoxyde de carbone pompiers