• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le Grau-du-Roi : les gendarmes mobilisés pour l'afflux de vacanciers

Une cinquantaine de gendarmes supplémentaires ont été déployés entre Le Grau-du-Roi et Aigues-Mortes - juillet 2017. / © France 3 Occitanie
Une cinquantaine de gendarmes supplémentaires ont été déployés entre Le Grau-du-Roi et Aigues-Mortes - juillet 2017. / © France 3 Occitanie

Au Grau-du-Roi dans le Gard, la gendarmerie a mobilisé ses réservistes pour faire face à l’afflux de touristes en vacances. Les patrouilles sillonnent la station balnéaire, attentifs aux petits délits mais aussi aux menaces plus importantes.

Par Richard Duclos

De 10 000 à 100 000 habitants : chaque été, la population du Grau-du-Roi explose. Pour gérer l’afflux de vacanciers dans la seule station balnéaire du Gard, la gendarmerie doit faire appel à des renforts.

Au total, une cinquantaine de gendarmes supplémentaires ont été déployés, essentiellement sur Le Grau-du-Roi et sur Aigues-Mortes.

"Nous avons également par rapport à l’an dernier un budget de réserve qui a été augmenté de près de 20%", précise le lieutenant-colonel Baudoux, commandant en second du Groupement du Gard.

Le reportage de Cécile Banasik et Denis Pardanaud :
Le Grau-du-Roi (30) : la gendarmerie fait appel aux renforts
Pour faire face à l'arrivée massive des touristes, des gendarmes supplémentaires sont déployés au Grau-du-Roi. - France 3 Occitanie - Reportage : Cécile Banasik / Denis Pardanaud

La gare et la plage particulièrement surveillées


Tous les jours, les réservistes patrouillent, sillonnant le centre-ville pour traquer délits et comportements irrespectueux. Parmi les zones très surveillées, la gare, mais pas seulement.

Dans le cadre de l’état d’urgence, la plage fait elle aussi l’objet d’une surveillance toute particulière, comme le souligne le préfet du Gard Didier Lauga :

Heureusement nous n’avons pas eu d’attentat sur une plage en France, mais ça s’est déjà vu dans le monde. Donc nous sommes attentifs à ce risque-là aussi.
 

En Lozère aussi, les réservistes sur le front

En Lozère, 64 réservistes ont été engagés pour la saison estivale. Chaque été, environ 100 000 personnes séjournent dans le département : une augmentation qui s'accompagne là aussi d'une hausse de la délinquance. 
Les réservistes ont entre 19 et 64 ans, et sont ancien militaire, ancien gendarme, étudiant, restaurateur ou encore fonctionnaire.

Sur le même sujet

Incendie de Rouen : polémique à l'USAP sur le maintien du match de rugby de Pro D2

Les + Lus