Ils rejouaient "Fast and Furious" sur les routes du Gard, les gendarmes stoppent une course sauvage entre trois voitures préparées pour du "drift"

Les gendarmes ont interpellé trois conducteurs engagés dans une course sauvage sur les routes de la Valbonne dans le Gard, lors du week-end de la Pentecôte. Les trois puissantes voitures de marque allemande étaient spécialement préparées pour du "drift".

"Si 'Fast and Furious' revient sur les écrans, les routes ne sont pas des circuits." C'est le message posté sur le compte Facebook de la gendarmerie du Gard. Les gendarmes de la Communauté de Brigades de Pont-Saint-Esprit ont dû en effet rappeler ces principes, expliquent-ils, à trois automobilistes gardois qui ont "dérapé" lors du week-end de la Pentecôte (du 27 au 29 mai 2023, ndlr).

Les militaires avaient été informés d'une "course sauvage entre véhicules BMW sur les routes de la Valbonne". A l'arrivée de la patrouille, trois voitures ont pris la fuite à vive allure. Un gendarme en repos, prévenu par ses collègues et situé sur la route empruntée par les fuyards, est parvenu néanmoins à relever les immatriculations.

Une enquête a été ouverte et les trois conducteurs ont été très vite retrouvés. À l'issue de leurs gardes à vue, les trois mis en cause ont été convoqués devant le Tribunal Judiciaire de Nîmes. Leurs véhicules, avaient été préparés pour faire du "drift". Ils ont été saisis et confisqués. La route "n'est pas un terrain de jeu", concluent les gendarmes.

"Dérapages contrôlés"

Le drift, qui peut se traduire par "dérive" ou "dérapage" en français, est un mouvement qui est apparu dans les années 80 au Japon. À l'origine, il s'agissait de courses de rue illégales. Elles se disputaient essentiellement sur des routes de montagne très sinueuses. C'est désormais une discipline de sport automobile reconnue.

Le pilote doit contrôler son véhicule pour qu'il glisse d'un côté à l'autre de la piste en asphalte. Les juges notent la trajectoire, la vitesse, l'angle d'attaque et le style des conducteurs.

Il existe un championnat de France de drift qui compte chaque année six manches sur circuits mais également sur routes de montagne. A chaque manche, après les qualifications, les 32 meilleurs pilotes s’affrontent en duel à élimination directe lors de “battle”.