Incendies en Australie : un pompier du Gard conseiller technique de la mission d'appui envoyée par la France

Selon les autorités, plus de 8 millions d'hectares sont déjà partis en fumée en Australie. / © SAEED KHAN / AFP
Selon les autorités, plus de 8 millions d'hectares sont déjà partis en fumée en Australie. / © SAEED KHAN / AFP

Il est expert en "brûlage dirigé". Le lieutenant-colonel Nicolas Coste a quitté le Gard pour rejoindre la mission d'appui de la sécurité civile française qui part en Australie. Avec ses 4 collègues, il est arrivé le 9 janvier dans le pays ravagé depuis septembre 2019 par des incendies gigantesques.

Par Sylvie Bonnet

Il est sapeur-pompier à Anduze et conseiller technique national "feu tactique". Le lieutenant-colonel Nicolas Coste a rejoint à Paris la mission d'appui de la sécurité civile avant de s'envoler mardi 9 janvier pour l'Australie. Objectif: aider les forces de secours locales à combattre la vague d'incendies qui détruit le continent depuis septembre dernier.

Vendredi 10 janvier, les sapeurs-pompiers du Gard ont donné des nouvelles de leur collègue et de la délégation française sur twitter, remerciant notamment l'ambassade et les Australiens pour leur accueil.
 

Une solidarité bienvenue


Depuis le mois de septembre 2019, l’Australie fait face à des feux de forêts d’une ampleur extrême. C'est l'équivalent du territoire belge qui est déjà parti en fumée. Sur place, l’état d’urgence à été déclaré le 02 janvier pour une durée de 07 jours. Et les pompiers australiens, jusqu'ici simples bénévoles, sont enfin rémunérés pour leur combat courageux depuis 4 mois sur les lignes de feu.

La France a engagé une mission d’appui de Sécurité Civile qui participera à la stratégie de lutte contre les feux de forêts, aux cotés des forces de secours locales. 

A leur arrivée à l'aéroport de Canberra, les cinq experts français expliquent qu'ils sont là "en toute humilité" pour proposer leur expertise en matière de lutte aérienne ou de lutte préventive contre les incendies.
 

L'expertise gardoise


Le lieutenant-colonel Nicolas Coste des sapeurs-pompiers du Gard est intégré au sein de ce détachement en qualité de conseiller technique. Il doit apporter son expertise dans le domaine du brûlage dirigé. A savoir, comment  devancer le feu en organisant des zones brûlées qui empêcheront l'incendie de se propager.

Le principe consiste en fait à supprimer du combustible face à un incendie qui se propage en allumant des feux que l'on contrôle, bien évidemment. L'incendie, lorsqu'il atteint cette zone-là, peut s'arrêter de lui-même tout seul. - Lt colonel Coste, interrogé par France Info à son arrivée en Australie.

Le lieutenant-colonel gardois Nicolas Coste fait partie de la mission de Sécurité civile qui part en Australie pour son expertise incendie. / © Sécurité civile
Le lieutenant-colonel gardois Nicolas Coste fait partie de la mission de Sécurité civile qui part en Australie pour son expertise incendie. / © Sécurité civile

Une expertise pas surprenante quand on connaît le nombre d'incendies auxquels les sapeurs-pompiers du gard sont confrontés chaque année, en garrigues comme dans les zones boisées des Cévennes où les tactiques de brûlis préventifs ont fait leurs preuves.
Ces dernières années, plusieurs sapeurs-pompiers du Gard ont été engagés lors de missions internationales dans le cadre de la lutte contre les feux de forêts. Le Service Départemental d’Incendie et de Secours du Gard ne cache pas sa fierté de voir son expertise reconnue et mise à contribution une nouvelle fois.

Dans ce reportage vidéo, les pompiers du Gard participent à un exercice de "brûlage dirigé" au col de l’Asclier, sur la commune de Val d’Aigoual.

Comme l'explique le lieutenant Christophe Bollon, responsable de la cellule de brûlage dirigé, le feu tactique est une technique "en plus", à disposition des pompiers.

Le feu tactique est un outil supplémentaire mis à dispo des commandants des opérations de secours. C'est un atout supplémentaire qu'on donne au chef.



C'est la même technique qui est utilisée dans les "feux tactiques", technique dans laquelle le lieutenant-colonel Coste est expert.

Une cinquantaine de cadres est formée au feu tactique en France, une formation longue, qui nécessite des entraînements réguliers.
 

Les techniques de feux tactiques :

Cette technique ancestrale, pratiquée à l’origine par les agriculteurs à des fins d’entretien des paysages et pour le pastoralisme, est entrée dans la loi française en 2004 via le code de la forêt.

Elle est utilisée comme un outil supplémentaire lors d’incendies.

Il existe deux types de feux tactiques :

  • le contre feu, en aval de l’incendie, on allume un contrefeu qui va remonter vers l’incendie et quand les deux feux se rencontrent, il y a une montée en intensité puis l’incendie s’éteint faute de combustible.
  • le brûlage tactique : si le feu se dirige vers une ville, on procède à un brûlage tactique devant la ville pour supprimer combustible comme ça quand l’incendie arrive il s’éteint faute de combustible.

Utile dans les Cévennes notamment, où les lieux peuvent être reculés et difficiles d’accès. Quand il y a un départ de feu dans un secteur comme celui-là, le temps que les renforts arrivent, les premiers pompiers qui arrivent sur place peuvent mettre en œuvre ces techniques pour limiter l’ampleur du départ de feu.
 

Sur le même sujet

Les + Lus