Intercepté sur l'autoroute A9 à 204 km/h dans le Gard avec un permis probatoire

Publié le

Ce mercredi 18 mai 2022, un jeune automobiliste a été contrôlé à plus de 200 km/h sur l'autoroute. Rattrapé par l'Alpine des gendarmes du Gard, le jeune conducteur a perdu son permis probatoire et s'est vu confisquer son bolide.

"Attention, l'Alpine est de sortie !", préviennent les gendarmes du Gard dans une publication sur leur page Facebook. Depuis peu, la gendarmerie du Gard dispose en effet d'un bolide de marque "Alpine" leur permettant de rattraper les fous du volant, quelque soit la puissance de leur véhicule et la folie de leur excès de vitesse.

Avec un exemple très récent de l'efficacité de ce moyen d'interception : le mercredi 18 mai, vers 15 heures, sur l'autoroute A 9 à hauteur de Sernhac, en direction d'Orange, un véhicule a été contrôlé à 204km/h (vitesse retenue par la gendarmerie : 195km/h). L'Alpine des gendarmes a permis de rattraper le fou du volant. Les militaires ont alors eu la surprise de découvrir au volant un jeune conducteur, encore titulaire d'un permis probatoire. En principe, le chauffard aurait donc du respecter une limitation de vitesse de 110km/h !

Ce "grand excès de vitesse " (plus de 50km/h au-dessus de la vitesse autorisée, selon la loi)  lui a valu d'abandonner immédiatement son véhicule sur place. Le bolide a été placé en fourrière. Le permis du conducteur a également été retiré par les militaires sur place.

Le mis en cause devrait perdre tous ses précieux points et son permis devrait être invalidé.