La production des bouteilles Perrier d'un litre à l'arrêt après des contaminations, l'usine du Gard menacée

À Vergèze (Gard), la majorité des puits ne produisent plus d'eau Perrier après de multiples contaminations. Au point que la marque ne produit plus aucune bouteille d'un litre de Perrier. Le seul site de production de la boisson au ralenti pour plusieurs mois, l'avenir de Perrier est en suspens, selon une enquête menée par Radio France et Le Monde.

Plus aucune bouteille d’un litre ne sort de l’usine Perrier de Vergèze, dans le Gard. Selon les informations de la cellule investigation de Radio France et du Monde dévoilées ce vendredi 13 juin, le groupe a dû stopper la production de ses bouteilles les plus emblématiques, le "Perrier vert."

L'arrêt devrait durer tout l'été. Un coup de massue pour l'entreprise, propriété de Nestlé, qui fait suite à une série d'arrêts de ses puits de production. Un de ces puits avait notamment été fermé en avril après avoir été contaminé aux matières fécales à cause des inondations. Près de trois millions de bouteilles de Perrier avaient dû être détruites. Ce puits est toujours à l'arrêt et il n'est pas le seul à ne pas pouvoir être exploité.

Deux autres puits, qui ont subi plusieurs contaminations, ne produisent plus d'eau Perrier mais une autre boisson gazeuse sous le nom Maison Perrier. Et deux autres ont subi récemment des opérations de désinfection, affectant ainsi la production de la célèbre boisson à bulles. Sur sept puits exploités pour produire de l'eau Perrier en temps normal, une majorité d'entre eux n'en produit plus. Plusieurs puits sont dédiés à la production d'une autre marque, suspendus, soit hors service. Cette situation devrait perdurer au moins jusqu'à la fin de l'été.

La maison mère Nestlé Waters évoque une "opération de maintenance régulière." "La production de Perrier vert un litre n'est pas arrêtée", a assuré le groupe suisse dans un message transmis à l'Agence France Presse, sans préciser s'il s'agit de l'avenir de la ligne de production ou de la situation actuelle dans ses usines.

La survie de Perrier en question

Selon Radio France, les célèbres bouteilles vertes Perrier d'un litre pourraient bientôt disparaître des rayons. Alors pour continuer à approvisionner les magasins, la marque aurait décidé de multiplier les petits formats. Les syndicats de l'usine gardoise ont enclenché leur droit d'alerte face à une situation qui pourrait affecter l'avenir du site. L'Agence régionale de santé (ARS) d'Occitanie et la Direction départementale de la protection des populations ont inspecté l'usine le 30 mai, ont aussi indiqué Le Monde et la radio publique. Mais les résultats n'ont pas été rendus publics.

Depuis plusieurs mois, le groupe Nestlé fait face à une dégradation généralisée de ses nappes d'eau, contaminées par des bactéries et des pesticides. L'eau n'est donc plus conforme à la réglementation française et ne peut être commercialisée. Selon les informations de la cellule investigation de Radio France, les autorités s’interrogeraient désormais en coulisses sur l’avenir de Perrier. L'hypothèse d’un retrait des autorisations d’exploitation de la firme est en cours d’instruction. Si elle devait se confirmer, la marque Perrier pourrait être menacée de disparition. Vergèze est le seul site de production de la boisson Perrier.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité