• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Ligue 1 : Nîmes s’impose face à Nantes

Nîmes s'est imposé face à Nantes lors de la 17ème journée de Ligue 1 - 16 janvier 2019 / © MAXPPP / ERIC CATARINA
Nîmes s'est imposé face à Nantes lors de la 17ème journée de Ligue 1 - 16 janvier 2019 / © MAXPPP / ERIC CATARINA

Ce mardi soir au stade des Costières à Nîmes, les crocos se sont imposés 1 à 0 face au Nantes lors du match en retard de la 17ème journée de Ligue 1. Nîmes renoue ainsi avec la victoire.

Par JM avec AFP

Mardi soir au stade des Costières à Nîmes, les footballeurs nîmois se sont imposés face aux joueurs nantais 1 à 0. Nîmes renoue avec la victoire et se place onzième au classement à l’issue de cette 17ème journée de Ligue 1. Les Nantais eux signent leur quatrième défaite et se retrouvent à la 13ème place du classement.
 

Première victoire de l'année 

 
 

Les Nîmois ont explosé de joie à l'issue de ce match face aux Nantais. Pour cette victoire est la première de l'année et la première à domicile. 
 

Le Résumé 


Vahid Halilhodzic (72e) a eu beau relancer le troisième meilleur buteur de Ligue 1, l'Italo-Argentin Emiliano Sala (12 buts) revenu lundi de son aller-retour express à Cardiff, mais cela n'a pas suffi à son équipe, réduite à dix en seconde période.

Les Canaris ont pourtant eu des occasions pour ramener quelque chose du Gard. Il y a eu cette frappe de Samuel Moutoussamy (20e) détournée par Paul Bernardoni, mais il y a surtout eu, avant cela, une tête piquée de Kalifa Coulibal (13e) plus haut que tout le monde, mais ne trouvant que l'arête gauche de la transversale d'un gardien nîmois battu, et tout aussi heureux d'être suppléé par son montant droit sur une frappe lumineuse du gauche de Valentin Rongier (36e) !

Comme si cette malchance ne suffisait pas, Nantes s'est aussi retrouvé à dix après l'exclusion de l'attaquant malien Kalifa Coulibaly pour une faute sur Faitout Maouassa, après avoir déjà été averti pour un pied haut sur Jordan Ferri (2e).

Cela a changé la donne. Et si Nantes ne s'est pas recroquevillé, reculant sans oublier de jouer à fond les contres, une frappe du défenseur nîmois Sofiane Alakouch (65e) douchait ses espoirs en terminant sa trajectoire dans les filets de Ciprian Tatarusanu (1-0e).

 

Sur le même sujet

Hérault : des agriculteurs dénoncent la récupération de terres agricoles pour produire de l'électricité verte

Les + Lus