• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le maire de Saint-Jean-du-Gard interdit la distribution de tracts et flyers en centre-ville

Les associations vent debout contre l'interdiction de tracter en centre-ville de Saint-Jean-du Gard - 13/08/2019 / © Pauline Pidoux / FTV
Les associations vent debout contre l'interdiction de tracter en centre-ville de Saint-Jean-du Gard - 13/08/2019 / © Pauline Pidoux / FTV

Les associations de Saint-Jean-du Gard sont en colère contre l'arrêté municipal interdisant le tractage sans autorisation préalable de la mairie. Elles ont donc tracté ce mardi matin 13 août sur le marché de Saint-Jean-du-Gard en signe de protestation.

Par C.Alazet avec P.Pidoux

Dans son arrêté du 31 juillet 2019, , la mairie de Saint-Jean-du Gard considère que "la distribution de tracts et de flyers doit être réglementée afin de limiter les nuisances à l'environnement, la circulation et à l'ordre public".
  

A compter de ce jour (31 juillet 2019) la distribution de tracts et de flyers à l’exception des demandes préalablement réalisées en mairie est strictement interdite dans le centre ville de la commune et ce pour une durée de un an.


Une décision qui a mis en colère certaines associations de la commune, comme le collectif anti-Linky, à l'origine de l'appel à manifester.

Les associations considèrent qu'il s'agit d'une mesure contraire à la liberté d'expression et ont donc manifesté leur opposition à cet arrêté municipal ... en distribuant tracts et flyers sur le marché de Saint-Jean-du-Gard ce mardi matin 13 août.
 


Pour les membres du collectif anti-Linky, cet arrêté vise directement leurs actions.

Le maire a refusé une salle de réunion aux anti-Linky et l'a ensuite donnée à Enedis pour faire une présentation pro-Linky... Manifestement, le maire est pro-Linky... Cela me paraît un très mauvais signal en terme de démocratie. Gille Crepin, membre du collectif anti-Linky.

 

Le maire de la commune a fait savoir à l'équipe sur place que cet arrêté ne visait personne en particulier mais était une réaction de mécontentement face à des tracts collés sur les murs de la commune.

 

Sur le même sujet

Montpellier : Grève des assistants de régulation du SAMU de l'Hérault

Les + Lus