Météo. Multiplication des incendies, la prudence est de mise à l'approche du week-end

Publié le

Avec le vent annoncé ce week-end, les risques d'incendies s'accroissent. Les sapeurs-pompiers sont déjà intervenus à Saint-André-de-Majencoules (Gard), Saint-André-de-Sagonis (Hérault) et Montpellier pour contenir trois incendies ce jeudi 26 mai.

Le vent risque de souffler pour ce week-end de l'Ascension dans le Gard. Des rafales jusqu'à 60 km/h sont attendues, ce qui pourraient entraîner des incendies dans les secteurs secs comme les Garrigues, la Petite Camargue ou encore les Costières.

Certains lieux ont déjà fait les frais de ces conditions climatiques propices aux incendies. Les sapeurs-pompiers sont intervenus à deux reprises ce jeudi 26 mai.

Feu de végétation important dans le Gard

Ce jeudi 26 mai, à Saint-André-de-Majencoules, un important départ de feu de végétation a eu lieu. Les sapeurs-pompiers du Gard ont rapidement été mobilisés sur la commune gardoise au nord du Vigan.

Près d'une trentaine d'engins a été déployée pour tenter de maîtriser le feu. Deux canadairs sont aussi venus compléter le dispositif. La propagation du feu a pu être limitée à cinq hectares.

Aucun blessé n'est à déplorer mais les pompiers sont restés alertes jusqu'au milieu de la nuit.

Départs de feu aussi dans l'Hérault 

La végétation s'est aussi embrasée à Saint-André-de-Sangonis dans l'Hérault. Trois hectares ont pris feu en bordure de l'A750 en direction de Saint-Félix-de-Lodez. Une cinquantaine de sapeurs-pompiers a maîtrisé l'incident. 

Dans la zone d'activité du Tournezy, à Montpellier, le feu s'est propagé dans une concession automobile. Trois véhicules se sont embrasés. Grâce à la rapide intervention des sapeurs-pompiers, le feu a lui aussi été maîtrisé.

Avec la sécheresse et l'approche de l'été, les risques d'incendies sont multipliés. Face à cela, les sapeurs-pompiers se mobilisent mais il leur manque des bras. Par exemple dans les Pyrénées-Orientales, où un appel au volontariat a été lancé. 300 pompiers volontaires manquent pour compléter l'effectif total de 2000 personnes.