• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Mobilisation importante pour retrouver le policier d’Alès disparu dans le Gard

Importante mobilisation pour retrouver Christophe, policier d'Alès, dans le Gard. / © Gendarmerie du Gard.
Importante mobilisation pour retrouver Christophe, policier d'Alès, dans le Gard. / © Gendarmerie du Gard.

Les recherches continuent à La Calmette, dans le Gard, afin de retrouver Christophe, policier à Alès, disparu depuis le premier avril. Un dispositif important est mis en place.

Par Olivia Boisson


A La Calmette, dans le Gard, une centaine de personnes s’est mobilisée dans l’espoir de retrouver Christophe, habitant de la commune et policier à Alès. Il est porté disparu depuis le premier avril. Un avis de recherche avait d’ailleurs été diffusé par la Gendarmerie du Gard.
 

Agé de 49 ans, Christophe a quitté son domicile lundi matin mais n’est jamais arrivé sur son lieu de travail, le commissariat d’Alès. Il était suivi médicalement et ne portait pas son arme de service. Lors des recherches, sa trace aurait été perdue par les équipes cynophiles à proximité d’un bois entre Dions et La Calmette.

Sebastien Baudoux, Commandant en Second de la Gendarmerie de Nîmes a réagi à cette disparition.

Aujourd’hui, on ne peut pas privilégier de piste, que ce soit un acte désespéré, un accident ou même la possibilité qu’il parte 3 jours sans téléphone. La dernière est tout de même moins privilégiée car quand on veut faire ça, on prend un minimum de précautions alors qu’il est parti en jean, baskets et pull.

Les recherches continuent, avec une centaine de personnes mobilisée (gendarmerie, une section du 4ème RMAT, des personnels de police et civils et une équipe du secours spéléo français). Le drone de gendarmerie survole également les zones les plus inaccessibles selon le compte Facebook de la Gendarmerie du Gard.
 

Le PC, installé à La Calmette par la gendarmerie, a été levé jeudi soir. Mais la brigade de Saint Chaptes continue son travail dans le cadre de l’information judiciaire et compte sur d’autres témoignages ou éléments pour mener de nouvelles investigations.
 

Sur le même sujet

1er mai à Perpignan

Les + Lus