• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Contrôle routier mortel à Gallargues : le gendarme auteur des coups de feu mis en examen

Jeudi soir, un homme a été tué lors d'un contrôle de gendarmerie au péage autoroutier de l'A9 à Gallargues-le-Montueux (Gard). 
Jeudi soir, un homme a été tué lors d'un contrôle de gendarmerie au péage autoroutier de l'A9 à Gallargues-le-Montueux (Gard). 

Jeudi soir, un homme a été tué lors d'un contrôle de gendarmerie au péage autoroutier de l'A9 à Gallargues-le-Montueux, dans le Gard. Il était recherché après plusieurs infractions commises dans l'après-midi. Le gendarme auteur des coups de feu a été mis en examen. 

Par OLC avec E. Felix

Ce jeudi 30 août, vers 19h50, les gendarmes du peloton autoroutier du Gard contrôlent les véhicules au niveau du péage de l'autoroute A9 à Gallargues-le-Montueux entre Nîmes et Montpellier. Ils s'intéressent à un homme recherché après plusieurs infractions commises dans l'après-midi entre Le Grau-du-Roi et Saint-Laurent-d'Aigouze. Il avait pris la fuite sur la départementale 979.

Les gendarmes ont tenté de l'intercepter avant qu'il entre sur l'autoroute en direction de Nîmes. Il aurait refusé de s'arrêter au contrôle. 

Pour une raison que l'enquête devra déterminer, un coup de feu est tiré par un gendarme.
 

Un homme recherché pour des infractions


L'homme, âgé entre 35 et 40 ans, seul au volant, poursuit sa route pendant 300 mètres avant de s'arrêter. Il est décédé. Sur place, Eric Maurel, le procureur de la République de Nîmes indique qu'une "enquête est ouverte pour connaître les circonstances précises du drame, mais aussi les conditions de l'ouverture du feu. Elle est confiée à la Section de recherches de la gendarmerie du Gard et à l'Inspection technique de la gendarmerie nationale."

Samedi, une information judiciaire a été ouverte pour homicide involontaire. Le parquet de Nîmes a demandé à ce que le gendarme, auteur des coups de feu, soit placé sous contrôle judiciaire. 

Finalement et contrairement aux réquisitions du parquet, le juge d'instruction a mis le gendarme en examen pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. 
 

Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus