Nicolas Best, directeur du CHU de Nîmes, jugé à Paris pour corruption passive et favoritisme

Il est reproché à l'actuel directeur général du CHU d'avoir enfreint les règles en matière de passation de marchés publics pour des travaux réalisés à l'hôpital de Nîmes et à Annecy. Il est aussi accusé de favoritisme. Il clame son innocence.

Nicolas Best, directeur général du CHU de Nîmes comparaît devant la 32 ème chambre du tribunal correctionnel de Paris à partir de ce lundi 13 novembre. Il lui est reproché des délits de "favoritisme" lorsqu'il était directeur de l'hôpital d'Annecy. Un dossier concernant son activité à Nîmes est également visé par le Parquet National Financier. Les faits remontent aux années 2015 à 2018 pour Annecy et les autres à partir de 2018, lors de son arrivée à Nîmes.

Rapport de la chambre régionale des comptes

L'affaire commence en décembre 2021, après un contrôle de la Chambre Régionale des Comptes d'Auvergne Rhône-Alpes sur sa gestion de l'hôpital d'Annecy-Genevois (CHANGE). La CRC s'intéresse à un appel d’offres remporté par Bouygues en 2016 pour la construction d'un bâtiment du CHANGE. Durant les sept années à la tête de l'établissement hospitalier, Nicolas Best aurait bénéficié de près de 1 000 euros de repas ainsi que des billets pour un festival de piano, dont Bouygues était le mécène, précise Midi libre.

Perquisitions à son domicile et à l'hôpital

En février 2022, des perquisitions ont lieu chez le directeur du CHU et dans ses bureaux du centre hospitalier de Nîmes, menées par la brigade financière sous l'égide du PNF (parquet national financier). Les "irrégularités" relevées par le PNF concernent des travaux réalisés à l'hôpital d'Annecy, pour un montant d'environ 47 millions d'euros, par le groupe Eiffage. Travaux décidés en 2018.

Pour le volet nîmois, la justice s'intéresse à l’attribution d'un marché à une entreprise sous-traitante  pour des travaux sur le site du CHU de Carémeau.

Amendes

En mai 2023, les sociétés lyonnaises Bouygues Bâtiment Sud Est et Linkcity Sud Est, impliquées dans cette affaire, se sont engagées à verser une amende de 7 964 000 euros au Trésor public à l’issue de négociations avec le parquet national financier, rapportent nos confrères du Réveil du Midi.

Il clame son innocence

Nicolas Best clame son innocence. "Nicolas Best a toujours contesté avec la plus grande vigueur l'ensemble des faits qui lui sont reprochés (...) Je voudrais marteler le principe de présomption d’innocence qui ne doit pas être une clause de style et qui est trop souvent bafouée", a déclaré Me Phlippe Expert", l'un de ses avocats à nos confrères de Midi libre.

Le procès de Nicolas Best se déroulera les 15, 16 et 20 novembre.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité