Nîmes : 6 gilets jaunes condamnés pour l'incendie du centre des impôts le 31 décembre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Dubault .

Les procès contre les gilets jaunes se multiplient. La justice a prononcé près de 1.800 condamnations depuis le début du mouvement a annoncé le Premier ministre. Ce mardi, 6 personnes comparaissaient pour l'incendie du centre des impôts de Nimes, le 31 décembre dernier. Ils ont tous été condamnés.



Dans la nuit du 31 décembre au 1 janvier dernier, la façade du centre des impôts de Nîmes était incendiée par un groupe de gilets jaunes.



Pendant près d'un mois, le centre des finances publiques du Gard est alors fermé. Bilan des dégradations près de 100.000 euros.

 


Aujourd'hui, au tribunal correctionnel de Nîmes, 6 prévenus étaient jugés pour cet incendie volontaire. La loi prévoit jusqu'à 10 ans de prison et un maximum de 150.000 euros d'amende pour les faits reprochés.



La salle d'audience de Nîmes était pleine à craquer. Beaucoup de gilets jaunes ont fait le déplacement pour soutenir les 6 accusés, 2 hommes et 4 femmes qui ont tous fait 48 heures de garde à vue. Beaucoup craignent que ce procès soit trop politisé. 



Lors de l'audience, la présidente du tribunal a martelé plusieurs fois aux prévenus que le montant des dégradations correspondait à 7 ans de SMIC. Ce que gagne la plupart d'entre eux. 



Le parquet a requis des peines allant de 8 à 12 mois de prisons assorties de sursis.



A 19h, les jugements sont tombés. Les 6 gilets jaunes gardois sont condamnés à des peines allant de 4 mois de prison ferme à 8 mois avec sursis, pour l'incendie volontaire d'un centre des impôts nîmois.



 
Une mère de famille âgée de 26 ans et jusque-là inconnue de la justice a écopé

de la peine la plus lourde. Un an de prison dont 8 mois avec sursis pour "complicité

de dégradation" et "association de malfaiteurs". Elle est considérée comme l'organisatrice, la nuit du réveillon du jour de l'an, de ce périple vers le centre des impôts au coeur de la ville de Nîmes. 



3 autres personnes ont été condamnées à 8 mois de prison, dont 6 avec

sursis,
la peine réclamée par le parquet, toujours pour des infractions de "dégradations",

"complicité de dégradations" et "association de malfaiteurs".



Une femme a été condamnée à 10 mois de prison dont 8 avec sursis, pour complicité de dégradations et association de malfaiteurs, tandis que la dernière prévenue a écopé de 8 mois avec sursis.
 
Les procès contre les gilets jaunes se multiplient. La justice a prononcé près de 1.800 condamnations depuis le début du mouvement a annoncé le Premier ministre. Ce mardi, 6 personnes comparaissaient pour l'incendie du centre des impôts de Nimes, le 31 décembre dernier. Ils ont tous été condamnés. ©F3 LR
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité