Nîmes : deux accueils d’Habitat du Gard fermés après des actes de vandalisme

© Capture d'écran Google View
© Capture d'écran Google View

L'organisme HLM Habitat du Gard a réagi à "deux faits violents" dans les quartiers de Pissevin et Valdegour à Nîmes, en fermant temporairement ses deux accueils dans ces quartiers.

Par RD

Comme la veille, les accueils d’Habitat du Gard de Valdegour et Pissevin à Nîmes resteront fermés l’après-midi du mercredi 13 mars. Une décision prise par l’organisme de logement social, après des actes de dégradation et des propos violents. Une voiture de l’organisme, reconnaissable à son logo, a d’abord été vandalisée à Valdegour. A Puissevin, une personne a subitement tenu "des propos violents et menaçants à l’encontre des agents d’accueil", avant de jeter des pierres sur l’agence.

"Cela suffit", s’indigne dans un communiqué le directeur général d’Habitat du Gard, Séphane Cabrié. Années après années, nous voyons monter la violence à l’encontre de nos salariés ou des entreprises qui travaillent pour nous. Parfois nos agents se font agresser juste parce qu’ils refusent de faire des travaux qui incombent aux locataires, parfois même sans justifications !"

"Nos salariés sont là pour aider les locataires, pour les accompagner, pas pour subir des agressions, des menaces ou des pressions violentes. Ces comportements sont inacceptables", poursuit-il.

Deux plaintes ont été déposées.
 

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus