• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Nîmes : des élèves tchèques étudient au lycée Daudet depuis 1924

Nîmes : des élèves tchèques étudient au lycée Daudet depuis 1924 - mai 2019. / © F3 LR
Nîmes : des élèves tchèques étudient au lycée Daudet depuis 1924 - mai 2019. / © F3 LR

A Nîmes, depuis près d'un siècle, des étudiants tchèques sont scolarisés pour passer le Baccalauréat. Aujourd'hui, seulement 2 établissements français accueillent des étudiants de cette nationalité pour une scolarité de 3 ans. Le lycée Alphonse Daudet de Nîmes et un autre à Dijon.

Par Fabrice Dubault


Klara Skalakova est en terminale littéraire. En France depuis 3 ans, cette élève tchèque suit le cours d'histoire des arts… Elle s'est très vite adaptée aux méthodes françaises d'enseignement.
 

Chez moi, il suffit d'apprendre les cours par coeur mais en France, c'est plus développé, plus structurel.


En classe, c'est une lycéenne comme les autres, qui parfois apporte un petit plus...

Comme elle, 12 élèves tchèques étudient dans cet établissement de Nîmes. Une scolarité de 3 ans, encadrée par leur compatriote Ludmila Penickova.
Elle est envoyée par le ministère tchèque, car ces jeunes filles sont internes et mineures.
 

Je fais le rôle de maman, aussi d'institutrice, je leur enseigne le tchèque car elles doivent avoir le bac tchèque pour que le bac français soit reconnu.


La première section tchèque en France a été créée en 1920 à Dijon, sous l'impulsion d'Edvard Benes, fondateur de la Tchécoslovaquie.
4 ans plus tard, une autre section est ouverte à Nîmes. Elle accueille des garçons, au départ, puis des filles également depuis les années 90.
Comme Kristina, ancienne élève du lycée Alphonse Daudet. Cette Praguoise revient tous les ans à Nîmes.
 

C'est toujours une grande émotion, j'ai rencontré des amis ici, j'ai découvert plein de choses sur Nîmes et la France...


Aujourd'hui, elle s'occupe de l'association des anciens élèves. Mais aussi des nouvelles recrues.
Ce jour-là, elle a rendez-vous en mairie pour finaliser les dossiers de candidatures... Des études considérées comme un bagage pour l'avenir.
 

Parmi les anciens et anciennes, on trouve des médecins, des diplomates, des chefs d'entreprise, des professeurs de français, des traducteurs...

 
Depuis la création de la section nîmoise, il y a 95 ans, 317 Tchèques ont été diplômés dans le Gard. Près de la moitié s'est installée en France.
 
Nîmes : des élèves tchèques étudient au lycée Daudet depuis 1924
A Nîmes, depuis près d'un siècle, des étudiants tchèques sont scolarisés pour passer le Baccalauréat. Aujourd'hui, seulement 2 établissements français accueillent des étudiants de cette nationalité pour une scolarité de 3 ans. Le lycée Alphonse Daudet de Nîmes et un autre à Dijon. - F3 LR

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus