Nîmes : un entraîneur de boxe devant la cour d’assises du Gard pour le meurtre de son élève

A partir de ce lundi 25 mars et jusqu’au jeudi 28, Marc Garrec, entraîneur de boxe, comparait devant la Cour d’assises du Gard pour meurtre. Il est accusé d’avoir tué, Farid Amara, son élève à l’époque.

 La Cour d'Assises du Gard  - 25 mars 2019
La Cour d'Assises du Gard - 25 mars 2019 © France 3 LR
L’entraîneur de boxe, Marc Garrec, 53 ans comparait à partir de ce lundi devant la Cour d’Assises du Gard pour le meurtre de Farid Amara, son élève à l’époque.
Marc Garrec est accusé d’avoir tué, brûlé puis enterré le corps de Farid Amara, âgé de 38 ans et pratiquant de kickboxing et de boxe thaïlandaise.

Les faits se sont déroulés le 17 avril 2015, la voiture de Farid Amara est d’abord retrouvée entièrement brûlée à Bellegarde. Tout de suite, les soupçons s’orientent vers l’entraîneur du jeune homme. Ils devaient se voir pour s’expliquer.
 

Des aveux en garde à vue 


Le 20 avril au matin alors qu’il se trouve en garde à vue, Marc Garrec craque et avoue avoir tué Farid Amara.
La raison du meurtre ? une dette.
Son corps est finalement retrouvé le 21 avril 2015, complétement carbonisé dans la propriété de l’entraîneur à Beaucaire.
 

Une dette au coeur de l'histoire 


Au cœur de l’histoire, une dette de moins de 10 000 euros. Les deux hommes devaient se voir à propos d'un différend financier. La discussion aurait mal tourné et le mis en cause aurait sorti une arme à feu avec laquelle il aurait tiré et tué son poulain. 

Deux figures locales


Marc Garrec et Farid Amara étaient deux figures locales du monde de la boxe. L’un, Marc Garrec entraîneur au club de boxe de Beaucaire, avait façonné de nombreux boxeurs de talents.
L’autre, Farid Amara, avait repris la boxe sous la houlette de Marc Garrec et affichait à son palmarès de nombreuses victoires.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
assises justice société faits divers boxe sport