Nîmes : les gladiateurs à l’honneur au Musée de la Romanité

Pour tout connaître des gladiateurs et des arènes où ils se battaient, parfois jusqu'à la mort, c'est à Nîmes qu'il faut se rendre. La première exposition temporaire du Musée de la Romanité leur est consacrée, à voir jusqu'au 24 septembre.

Les casques des gladiateurs, des objets d'art faits pour le combat
Les casques des gladiateurs, des objets d'art faits pour le combat © F3 Occitanie
Célébrés dans les péplums, de Spartacus à Gladiator, les gladiateurs fascinent. Ils méritaient donc bien une exposition, accueillie en ce moment au Musée de la Romanité, à Nîmes, après une tournée mondiale à travers l’Europe du Nord, les Etats-Unis et l’Australie.

On y découvre leur quotidien, leur formation, leur équipement, mais aussi les coulisses des amphithéâtres dans lesquels ils se battaient, à commencer par le Colisée à Rome, le plus grand jamais construit. Dans ses sous-sols, tout un système de cages, trappes, ascenseurs et tunnels permettaient de hisser hommes et animaux dans l’arène, pour divertir le public.
 

Parmi les pièces remarquables, les stèles funéraires, les jambières, et surtout les casques des gladiateurs :

"On voit que ce sont à la fois des œuvres d’art, et des objets d’utilité, de combat, avec des éléments très étudiés" commente Eric Teyssier, agrégé, spécialiste de l’époque antique. Le metteur en scène des Grands jeux romains à Nîmes rappelle que si les gladiateurs étaient au départ des esclaves, leur statut a ensuite évolué. Ainsi, au Ier, IIème siècle après JC, l’époque de l’amphithéâtre de Nîmes, ils étaient devenus "des sportifs de haut niveau, des gens qui valent très cher."

On peut les comparer à des champions de boxe ou à des grands footballeurs, ils sont connus, célébrés, on fait des objets à leur gloire…


L’exposition est à voir jusqu’au 24 septembre, après quoi elle retournera en Italie.
 
durée de la vidéo: 01 min 52
Nîmes : les gladiateurs à l’honneur au Musée de la Romanité ©France 3 Occitanie
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture histoire sorties et loisirs