Nîmes : un iman en garde-à-vue, il est soupçonné de détournemenst de fonds publics et d'escroqueries

Un iman de Nîmes a été arrêté et placé en garde à vue mercredi. Il est soupconné d'escroqueries et de détournement de fonds publics. L'enquête se poursuit. 
© Photo d'illustration. PHOTOPQR/Rémy PERRIN/MAXPPP
Ce mercredi 2 décembre, un iman de Nîmes a été arrêté devant son domicile et une perquisition s'est déroulée chez lui. Il a ensuite été plaçé en garde à vue au commissariat de Nîmes afin d'être entendu. Une audition dans le cadre d'une vaste enquête, en cours depuis plusieurs semaines. L'homme est soupçonné de plusieurs faits d'escroqueries. 
 

Escroqueries


Il lui serait reproché d'avoir utilisé une structure privée fictive pour bénéficier de fonds de l'État. Des fonds publics qui normalement auraient dûs être perçus par les entreprises dans le cadre des aides apportées aux commerçants dont les boutiques ou sociétés étaient fermées à cause du covid-19 lors du premier confinement. 

Des voyages à la Mecque sont également au centre de l'enquête. L'iman est soupçonné d'organiser des voyages fictifs. Il aurait perçu l'argent de fidèles pour se rendre à la Mecque, mais les voyages n'ont jamais eu lieu. Des fraudes aux prestations sociales sont également dans le collimateur des enquêteurs. 

Des informations confirmées par le Procureur de Nïmes . 
 

La garde-à-vue a été levée, mais l'enquête se poursuit. 

Eric Maurel, Procureur de Nîmes



L'iman, bien connu à Nîmes, est réputé pour sa position et ses propos modérés. Il y a quelques années, il a notamment, avec d'autres imams, organisé une marche des musulmans contre le terrorisme.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers société religion