• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Nîmes : Le Préfet interdit samedi toute manifestation ou rassemblement au kilomètre delta et au péage de l'A9

La préfecture du Gard a décidé d’interdire tout rassemblement ou manifestation qui pourrait être envisagé par le mouvement des gilets jaunes samedi 29 décembre à Nîmes sur les secteurs géographiques du centre routier et rond point du Kilomètre Delta, et du péage Nîmes Ouest de l’autoroute A9.
La préfecture du Gard a décidé d’interdire tout rassemblement ou manifestation qui pourrait être envisagé par le mouvement des gilets jaunes samedi 29 décembre à Nîmes sur les secteurs géographiques du centre routier et rond point du Kilomètre Delta, et du péage Nîmes Ouest de l’autoroute A9.

La préfecture du Gard interdit tout rassemblement ou manifestation qui pourrait être envisagé par le mouvement des gilets jaunes samedi 29 décembre à Nîmes sur les secteurs géographiques du centre routier et rond point du Kilomètre Delta, et du péage Nîmes Ouest de l’autoroute A9.
 

Par Olivier Le Creurer

Depuis le 17 novembre, explique la Préfecture dans un communiqué, "le rond-point du kilomètre delta, l’échangeur autoroutier de Nîmes Ouest ainsi que les voies de circulation de l’autoroute ont déjà fait l’objet de plusieurs blocages par des manifestants."
 

Mise en danger


Elle explique que "les envahissements des voies de l’autoroute A9 à trois reprises mettent en danger les manifestants et les usagers de cette voie de circulation à très fort trafic, notamment en cette période de vacances scolaires et de fin d’année, et ont nécessité l’intervention des forces de l’ordre pour faire cesser le trouble et rétablir la circulation."

Six mois d’emprisonnement et 7.500 € d’amende


Elle avait pris cette même décision pour le samedi 22 décembre. Une centaine de gilets jaunes a bravé l'interdiction du Préfet et s'étaient rassemblés au kilomètre Delta, ce rond point stratégique à l'entrée de l'échangeur autoroutier de Nîmes Ouest. Ils avaient ralenti la circulation avant d'être repoussé par les forces de l'ordre.

Enfin, la préfecture rappelle que "le non-respect de cette interdiction est réprimé par l’article 431-9 du code pénal qui prévoit des peines de six mois d’emprisonnement et 7.500 € d’amende."

 

Sur le même sujet

Gard : le champion automobile Kenjiro Shinozuka s'entraîne au circuit de Saint-Brès

Les + Lus