Nîmes : la solidarité avec les SDF contre le froid

Des bonnets et des couvertures en guise de cadeaux et toujours des repas chauds. A Nîmes c'est devenu un rituel. La solidarité s'organise autour des Sans domicile fixe en ces périodes de fêtes et de froid. Heureusement.

L'envie d'aider, indispensable pour Sofiane, de l'association Petits villages d'Afrique à Nîmes.
L'envie d'aider, indispensable pour Sofiane, de l'association Petits villages d'Afrique à Nîmes. © F3 Pays gardois

Pas de risque de neige pour l'instant à Nîmes mais l'hiver s'est bien installé et le froid avec... Les associations se démènent pour apporter des repas chauds et des cadeaux aux sans-abris et aux plus précaires. Ce dimanche soir, l'association les Petits villages d'Afrique  distribue, avec le Samu social de Nîmes, des paquets de première nécessité en ces fêtes de fin d'année.. Quelques 150 SDF ou mal logés attendent ces "kits hivernaux" avec couvertures et bonnets.

"S'il n'y avait pas ces gens qui nous aident, on meurt de faim et de froid" reconnait une jeune sans domicile fixe à Nîmes.
"S'il n'y avait pas ces gens qui nous aident, on meurt de faim et de froid" reconnait une jeune sans domicile fixe à Nîmes. © F3 Pays gardois

"Vaincre la pauvreté, ce n'est pas un acte de charité, c'est un acte de justice"

Ces paroles de Nelson Mandela, l'association Les Petits villages d'Afrique en a fait sa devise. Cette organisation caritative née en 2012 dans le Gard de la volonté d'une poignée d'amis dont certains avaient connu la précarité prépare et distribue ses cadeaux à Nîmes. De précieuses couvertures, des bonnets ou du dentifrice. On appelle ça des produits de première nécessité. Voire nécessité vitale.Tout ce qui peut permettre aux personnes sans domicile fixe de supporter l'hiver, de réchauffer les corps, les ventres ou les coeurs.

La joie...et un peu de chaleur pour lutter contre le dénuement.
La joie...et un peu de chaleur pour lutter contre le dénuement. © F3 Pays gardois

Une mobilisation sans faille du SAMU social

Deux fois par mois, l'association Les Petits villages d'Afrique se joint donc au Samu social pour une maraude. Ce dimanche soir pour la distribution spéciale kits hivernaux, plus de 150 bénéficiaires sont attendus…
 

"Au moins, ces gens sont là pour de vrai et on peut compter sur eux tous les soirs"

femme SDF à Nîmes

Un repas et des boissons chaudes. Chaque soir, le SAMU social et ses bénévoles font leur ronde. Les SDF les attendent aux trois points de rendez-vous habituels et la distribution débute. C'est parfois le seul moment de convivialité et de chaleur pour les hommes et les femmes à la rue. Ensuite, les équipes sillonnent les rues. Au total une cinquantaine de personnes se relaient à Nîmes pour les maraudes. Il s'agit de repérer ceux qui n'ont plus la force de demander de l'aide et tenter de les convaincre de rejoindre un centre d'hébergement pour la nuit ou au moins de se réchauffer quelques minutes à bord du véhicule.

Les bénévoles de la Croix-Rouge à bord du SAMU social sont devenus indispensables au fil des années pour les SDF à Nîmes.
Les bénévoles de la Croix-Rouge à bord du SAMU social sont devenus indispensables au fil des années pour les SDF à Nîmes. © F3LR

Le reportage à Nîmes de Pauline Pidoux et Marie Berthome pour France 3 Pays gardois.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sdf société solidarité météo