• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Nîmes : titulaire du permis depuis deux jours, elle fuit un contrôle en forçant le barrage des gendarmes

Par deux fois, les gendarmes ont dû mettre en place la herse pour stopper des automobilistes qui refusaient de s'arrêter. / © Gendarmerie du Gard
Par deux fois, les gendarmes ont dû mettre en place la herse pour stopper des automobilistes qui refusaient de s'arrêter. / © Gendarmerie du Gard

Fraîchement détentrice du permis de conduire, une jeune conductrice a tenté de fuir le contrôle de gendarmerie mis en place pour la deuxième nuit de la féria de Nîmes, en traversant le dispositif à 70 km/h. Les gendarmes ont déployé la herse pour faire éclater ses pneus.

Par RD

Qui dit féria dit bien souvent contrôles de gendarmerie. Et qui dit contrôles de gendarmerie dit bien souvent retrait de points, voire de permis.
 


A Nîmes, pour la deuxième nuit de la féria des vendanges, 46 permis de conduire ont été retirés dans la nuit de vendredi à samedi. Au total, 100 infractions ont été relevées, parmi lesquelles 77 alcoolémies et 8 conduites sous stupéfiants. Des résultats en matière de conduite addictive supérieurs à ceux de l’année précédente, notent les gendarmes du Gard sur leur page Facebook.

Mais la palme revient à cette jeune conductrice, titulaire du permis depuis deux jours seulement, qui n’a pas hésité à traverser tout le dispositif à environ 70 km/h sans s’arrêter. Les gendarmes ont dû s’écarter pour éviter le véhicule, et déployer la herse pour l’arrêter, en faisant éclater les pneumatiques. "Sans autre infraction que ce refus d'obtempérer, elle est repartie à pied. Son véhicule mis en fourrière, est reparti sur un plateau" racontent les militaires.

Par ailleurs, ces derniers soulignent que les contrôles d’identité des conducteurs comme des passagers ont permis d’interpeller deux individus recherchés par la justice au cours de la soirée. Ils ont été placés en garde à vue.

 

Sur le même sujet

Perpignan : des casseurs attaquent une permanence parlementaire après le rassemblement des gilets jaunes

Les + Lus