Pêche au thon interdite : un plaisancier sanctionné au Grau du Roi

La pêche au thon est interdite depuis le 5 octobre. Trois jours plus tard, un plaisancier du Grau du Roi (Nîmes) a été surpris avec une pêche illicite. / © Gendarmerie du Gard
La pêche au thon est interdite depuis le 5 octobre. Trois jours plus tard, un plaisancier du Grau du Roi (Nîmes) a été surpris avec une pêche illicite. / © Gendarmerie du Gard

La pêche au thon est interdite depuis le 5 octobre. Trois jours plus tard, un plaisancier du Grau du Roi ( Gard ) a été surpris avec une pêche illicite. 

Par Olivier Le Creurer

Mardi 8 octobre, les gendarmes de la Brigade Nautique du Grau du Roi ont contrôlé un navire qui venait de s'amarrer à quai. Les militaires y découvrent un thon rouge mais  la capture est interdite depuis trois jours, date de fermeture de cette pêcherie à la plaisance.

Espèce protégée en période de fermeture


De plus, pour des commodité de transport le thon a subi une transformation, il est étêté, vidé, équeuté et coupé en deux. "Cette transformation est interdite car elle ne permet pas le contrôle du poisson: ni de sa taille, ni de son poids," indique la gendarmerie du Gard qui établit une procédure pour pêche d'une espèce protégée en période de fermeture et transformation interdite d'espèce maritime protégée. Deux délits selon la loi. 

L'administrateur en chef des Affaires Maritimes des Bouches du Rhône a demandé la saisie des matériels et du produit de la pêche. 

Sur le même sujet

Agression d'une enseignante à Agde : une parent d'élève gifle l'enseignante

Les + Lus