Quasiment réduit en esclavage, un homme a été battu et séquestré par sa soeur et son beau-frère dans le Gard

Un quinquagénaire est venu porter plainte à la gendarmerie de Pont-Saint-Esprit dans le Gard. Il a été battu, exploité et séquestré pendant de nombreuses années par sa soeur et son beau-frère. L'homme a été hospitalisé. Le couple a été incarcéré pour des faits de " réduction en servitude". 

Gendarmerie - illustration
Gendarmerie - illustration © Arnaud Journois / MAXPPP

Un homme terriblement affaibli s'est présenté ce dimanche 2 mai à la gendarmerie de Pont-Saint-Esprit dans le Gard.  Épuisé et très fragile, cet ancien ouvrier agricole de 56 ans vivait depuis des années chez sa sœur et le compagnon de celle-ci où il était exploité, frappé, et maltraité. 

Claude, 56 ans vivait chez sa soeur et son beau-frère suite à un accident qui l'avait laissé sans ressource ni défense. Il était l'homme à tout faire de la maison, coupait du bois toute la journée, devait voler un quignon de pain pour manger et était apparemment battu par le compagnon de sa soeur. Il était séquestré et n'avait pas le droit de sortir. 

C'est une histoire qui s'inscrit dans un contexte de misère humaine et de souffrance particulièrement effroyable. Cet homme a été réduit en servitude pendant des années par sa sœur et le mari de sa sœur.  Et quand je dis réduit en servitude, nous sommes à la limite de l'esclavage...

Eric Maurel, procureur de la République de Nîmes

Un calvaire  

Selon le procureur de Nîmes, Claude était ouvrier agricole. Il y a quelques années, il a eu un accident suivi d' un hématome cérébral. A partir de ce moment, il a souffert d'handicap léger qui ne lui permettait plus de travailler. Il a alors été  "recueilli"  par sa soeur. Celle-ci a depuis détourné son allocation d'adulte handicapé. L'homme n' avait plus accès à ses revenus et s'est trouvé à la merci du couple. 

Contraint de rester à domicile, il n'avait pas le droit de sortir.  La nuit, il était enfermé dans sa chambre. Extrêmement mal nourri, Claude est arrivé à la gendarmerie dans un état de dénutrition et de déshydratation trés important. L'homme est actuellement hospitalisé. 

Réduction en servitude 

Depuis dimanche, des voisins ont été entendus par les enquêteurs et font état de la situation de grande misère de cet homme. D'autres membres de sa famille, dont ses nièces, ont également confirmé ses dires. 

Le parquet de Nîmes a décidé de poursuivre sa sœur et le compagnon de celle-ci pour des faits de réduction en servitude. Il leur est aussi reproché des faits de violences, de séquestration et d'abus de faiblesse.

La réduction en servitude est une infraction passible de 10 ans d'emprisonnement. 

Eric Maurel, procureur de la République de Nîmes

 

Le couple nie les faits reprochés. Il a été incarcéré par le juge des libertés et de la détention à la demande du parquet de Nîmes. Le couple sera jugé en comparution immédiate mardi 11 mai. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers violence société justice