Un spectacle raconte la fascination américaine pour l'abbatiale de Saint Gilles, joyau architectural du Gard

"Wonderful Saint-Gilles" est un spectacle qui met en valeurs l'histoire de l'abbatiale de cette commune gardoise, ce samedi 14 décembre. Des architectes américains ont reproduit la façade de ce joyau architectural classé au patrimoine mondial de l'Unesco sur des églises à New York ou à Boston. 
 
Le spectacle son et lumière retrace l'histoire de l'amour américain pour cet édifice de 900 ans
Le spectacle son et lumière retrace l'histoire de l'amour américain pour cet édifice de 900 ans © Christian Salès / CS Prod
Le saviez-vous ; la façade de l'abbatiale de Saint-Gilles, dans le Gard, a inspiré plusieurs architectes américains, qui l'ont reproduite à l'identique à New York, à Boston ou à Pittsburg.

Au coeur de Manhattan, la façade de l'église de St Bartholomew's a en effet des airs de ressemblance avec le chef d'oeuvre architectural de l'art roman, classé au patrimoine mondial de l'Unesco.
 
L'édifice new-yorkais a été construit en 1902 par le grand architecte américain Stanford White, après une visite à Saint-Gilles. 

Ce portail lui a fait une telle impression qu’il a dit à ses parents que c’était la plus belle œuvre architecturale qu’il n’ait jamais vu. 
Connie Evens, directrice de conservation de St Bart's

L'abbatiale de St Gilles, dans le Gard, a été rénovée en 2018
L'abbatiale de St Gilles, dans le Gard, a été rénovée en 2018 © Franck Detranchant / FTV

À la fin du 19ème siècle, l'architecte Richardson s'inspire déjà de l'abbatiale gardoise pour reconstruire l'église Trinity à Boston, ravagée par un incendie. Stanford White, qui travaille dans son cabinet, rêve lui aussi de Saint Gilles, et une rencontre lui donne l'occasion d'exercer son talent.

Stanford White a reçu la commande par une riche veuve de reconstruire un édifice, une église, en plein Manhattan, en l’honneur de son mari défunt, qu’elle avait rencontré à New York dans des cours de catéchisme. Cette église en question a brûlé, donc elle a souhaité investir des millions pour reconstruire une abbaye à quelques encablures de là.
Géraldine Breuil, adjointe au patrimoine de St Gilles

 
L'église de Saint Barth, à New York, par Stanford White
L'église de Saint Barth, à New York, par Stanford White © DR

Cette histoire de la fascination américaine pour cette abbatiale est mise en lumière dans un spectacle historique réalisé par Christian Salès, un occitan installé à Lyon. L'année dernière, le spectacle racontait l'épopée des pèlerins du Moyen-Age pour la ville gardoise sur le chemin de Compostelle.

Saint-Gilles rêve aujourd'hui de reproduire ce spectacle sur la façade de St Barth, à New York. La projection de 15 minutes aura lieu samedi 14 décembre à 18 h, 19 h et 20 h.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
architecture culture patrimoine unesco international religion société