Surpopulation carcérale à Nîmes : le témoignage édifiant de deux anciens détenus

La prison de Nîmes est l'une des pires de France, elle détient le record en terme de surpopulation - 7 avril 2017 / © France 3 LR
La prison de Nîmes est l'une des pires de France, elle détient le record en terme de surpopulation - 7 avril 2017 / © France 3 LR

La prison de Nîmes détient le record de France en matière de surpopulation avec un taux d’occupation de 240%. Deux anciens détenus ont accepté de témoigner, ils nous racontent leur séjour derrière les barreaux de la Maison d'arrêt de Nîmes.

Par Joane Mériot

Avec 480 détenus pour 200 places seulement, la prison de Nîmes détient le record de France. Mais la surpopulation n’est pas le seul problème que connait l’établissement.

Les experts de 47 états membres, ont rendu compte d’une inspection menée en novembre 2015 dans les prisons françaises et ce rapport concerne en particulier les prisons de Nîmes et de Fresnes dans lequel ils affirment que : 

Les mauvaises conditions de détention en prison, notamment dans les maisons d’arrêt de Fresnes et de Nîmes, associées à la surpopulation et au manque d’activités, pourraient être considérées comme un traitement inhumain et dégradant.


Deux anciens détenus de la maison d’arrêt de Nîmes ont accepté de témoigner des conditions de détention. Ils décrivent la prison de Nîmes comme étant une des pires, niveau hygiène.

On est à trois dans la même cellule, il y en a deux dans un lit et un par terre à même le sol, il n’y a pas de place, pas de table. Mais le premier problème qu’il y a, c’est l’hygiène nous avons eu la gale 3 fois, la taille des rats est comparable à celle des chats.

Le reportage de Sébastien Banus et Benoit De Tugny

Surpopulation carcérale à Nîmes : le témoignage édifiant de deux anciens détenus
La prison de Nîmes détient le record de France en matière de surpopulation avec un taux d’occupation de 240%. Deux anciens détenus ont accepté de témoigner, ils nous racontent leur séjour derrière les barreaux de la prison de Nîmes. - France 3 LR - Sébastien Banus et Benoit De Tugny

Des conditions de détention qui peuvent pousser au pire les détenus les plus fragiles. Au cours des six derniers mois, trois détenus se sont donnés la mort à Nîmes.



Le plan de prévention des suicides a été déclenché dans la prison la plus surpeuplée de France.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus