Tour de France : Bessèges aux bons souvenirs de Marcel Ilpide

Alors que la 14e étape relie Saint-Paul-Trois-Châteaux à Mende, le peloton fera une escale à Bessèges pour la deuxième fois de son histoire. Le village a eu sa gloire locale, en la personne de Marcel Ilpide, mineur bességeois participant aux éditions de la Grande Boucle en 1929 et 1930.

La ville minière du Gard accueille ce 21 Juillet 2018 le Tour, dans le cadre de la 14e étape. La commune célèbre pour sa course cycliste annuelle a également fait parler d'elle grâce à un minier participant aux éditions 1929 et 1930 de la Grande Boucle, Marcel Ilpide.
La ville minière du Gard accueille ce 21 Juillet 2018 le Tour, dans le cadre de la 14e étape. La commune célèbre pour sa course cycliste annuelle a également fait parler d'elle grâce à un minier participant aux éditions 1929 et 1930 de la Grande Boucle, Marcel Ilpide. © L.BEAUMEL/N.CHATAIL
Bessèges a son étoile avec sa grande course annuelle. Mais la première restera un enfant du pays. La cité minière du Gard accueille le Tour de France pour la seconde fois de son histoire. Dans les coursives du "Bar de la place", les habitués éludent la lutte Thomas-Froome pour le maillot jaune. Un seul nom à la bouche : Marcel Ilpide. L'homme est né en mars 1904, quelques mois après la première édition de la grande boucle l'année précédente.

De la mine aux routes du Tour

Employé à la mine de Lalle, ce coureur est à lui seul une madeleine de Proust des belles histoires bordant les routes du Tour. Il a travaillé dans la mine qui inspira Hector Malot pour le roman "Sans famille". Il participera aux éditions 1929 et 1930 et finira à la même place, en 59e position. 

"En 1929 il finit 59e et avant dernier mais il faut ajouter qu'il y avait à la base 160 partants" se souvient Roland Fangille, fondateur de l'Etoile de Bessèges en 1971.


"Être mineur et faire le Tour deux années d'affilée est quelque chose d'extraordinaire" admire Bernard Portalès, maire de la commune de 3000 habitants. Un homme qui résume à lui seul la notion de sacrifice propre à ces "forçats de la route", expression chère à Albert Londres. Le mineur tenait la dragée haute aux stars de l'époque qui avaient pour noms Magne, Pellissier ou Leduc.
 

Bessèges, terre de cyclisme


Ce deuxième passage à Bessèges apparaît comme une récompense pour tout le travail fourni par la ville pour promouvoir le cyclisme hexagonal.

"C'est une belle récompense pour tout ce que l'on fait depuis des années. C'est un clin d'oeil à l'Étoile de Besseges et au cyclisme du Gard" souligne Patrick Herse, directeur de l'Étoile de Bessèges. 

 
Près d'un siècle s'est écoulé, mais les coups de pédale de Marcel Ilpide résonnent encore dans une ville qui vibrera en milieu d'après-midi aux sons des roues des coureurs du peloton 2018. Une manière d'honorer celui qui, le temps de deux étés, fit les beaux jours de la ville minière.
 
durée de la vidéo: 02 min 10
Tour de France : Bessèges se rappelle de Marcel Ilpide ©F3 LR

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport cévennes etoile de bessèges