Tribunal administratif de Nîmes : 15 jours de délai pour les familles Roms de Saint-Gilles

Devant le tribunal administratif de Nîmes : le collectif solidarité Roms
Photo: Valérie Banabéra / © France3LR
Devant le tribunal administratif de Nîmes : le collectif solidarité Roms Photo: Valérie Banabéra / © France3LR

Un délai de quinze jours est accordé aux Familles Roms de la route de Saint-Gilles dont le campement est situé sur le chantier du contournement ferroviaire de Nîmes à Montpellier. 

Par CA

Le tribunal administratif de Nîmes, saisi en référé, a accordé un court délais aux familles Roms qui vivent depuis février dernier sur des parcelles situées sur le chantier du contournement ferroviaire de Nîmes à Montpellier. 
La société Oc'Via qui réclame leur expulsion est autorisée après ce délai de quinze jours à requérir le concours de la force publique en cas d’inexécution.

Le juge des référés a considéré qu'"il y avait urgence à prendre la mesure d’expulsion demandée dès lors que l’occupation perturbe la réalisation du chantier en cours tout en exposant les occupants à des dangers du fait du risque d’accident sur des terrains normalement interdits au public en raison des travaux s’y déroulant." 

Sur le même sujet

Meurtre de Prescillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus