Nîmes : la vente du stade des Costières au président de Nîmes Olympique a été adoptée en conseil municipal

Le stade nîmois devrait être vendu au président de l'Olympique Nîmois, Rani Assaf. / © Stéphane Garcia / Maxppp
Le stade nîmois devrait être vendu au président de l'Olympique Nîmois, Rani Assaf. / © Stéphane Garcia / Maxppp

Ce samedi matin, lors de leur conseil municipal, les élus de la ville de Nîmes ont adopté la vente du stade des Costières au président de Nîmes Olympique. Coût de la transaction : 8 millions d’euros.

Par Olivia Boisson


8 millions d’euros. Voici ce que le président de Nîmes Olympique, Rani Assaf, déboursera lors du rachat du stade des Costières. Après des mois de négociation, ce dernier avait trouvé un accord avec la ville de Nîmes. Il ne restait alors plus qu’à avoir l’adoption de cette vente en conseil municipal. C’est chose faite depuis ce samedi matin.
 


Un nouveau stade

Le stade, qui avait été aménagé la saison dernière pour recevoir des matchs de Ligue 1, devrait être entièrement démoli et reconstruit, avec une capacité de 15.100 places. 
 

Lors d’une précédente conférence de presse officialisant un premier accord entre la ville de Nîmes et le président de Nîmes Olympique, ce dernier annonçait le début de la démolition de l'ancien stade fin 2022, début 2023, et la fin des travaux pour 2025.

J'espère qu'on jouera fin 2024 début 2025 dans notre nouveau stade, a-t-il déclaré. "On construira un stade provisoire au Mas de Vignolles. Un équipement provisoire, pris en charge financièrement par le président de NO, qui devrait être prêt "d'ici septembre 2022". 


Plusieurs projets ambitieux

Avec cet achat, Rani Assif est sur le point de détenir l'ensemble de Nîmes Olympique, entre le stade, le club et le centre de formation. En réponse à la question de savoir s'il comptait à moyen terme revendre le tout pour réaliser une opération financière, il a répondu, lors de la conférence de presse : "Je n'investis pas plusieurs millions d'euros pour laisser le club après."

Mais au delà du stade, son ambitieux projet immobilier comprend des logements, des bureaux ou encore un hôtel, pour un montant total estimé à 230 millions d'euros. En 2018, sa fortune personnelle était estimée par le magazine Challenges à 112 millions d'euros, parmi les 500 plus grandes fortunes de France. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus