VIDÉO. Les flamants roses de Camargue en mettent plein la vue aux amateurs de photos et d'oiseaux

durée de la vidéo : 00h02mn32s
Évasion en Camargue avec une photographe professionnelle qui accueille des groupes de stagiaires au petit matin dans le parc ornithologique du Pont de Gau. L'occasion de découvrir la faune, d'améliorer ses techniques de cadrage et d'en prendre plein la vue. ©FTV

Évasion en Camargue avec une photographe professionnelle qui accueille des groupes de stagiaires au petit matin dans le parc ornithologique du Pont de Gau. L'occasion de découvrir la faune, d'améliorer ses techniques de cadrage et d'en prendre plein la vue.

Il est 6h00, la Camargue s'éveille. Huit petits chanceux ont la permission de pénétrer dans la réserve ornithologique du Pont de Gau pour un stage photo.

Leur professeur qui est également leur guide se prénomme Cécile.

"Là, on découvre tout un groupe de flamants roses qui a passé la nuit sur place. Ne stressez pas sur les premiers vols que vous allez rater ou photographier flous... Il y en aura d'autres", s'amuse Céline en voyant ces passionnés d'oiseaux crispés sur leur appareil photo.

Les flamants qui sont en Camargue peuvent être nés en Italie ou en Espagne. Ils tournent autour de la Méditerranée et ils vont dans les endroits qui sont les plus accueillants pour eux en termes de nourriture ou de sécurité.

Céline Domens, organisatrice et guide de stages "Photo Nature"

Après quelques clichés dans les roseaux, au calme ou presque, avec le seul bruit des cancanements des flamants roses, les participants sont conquis.

"Lorsque l'on vient ici, on s'évade. C'est mon petit moment de détente où je coupe avec tout ce qu'il y a autour. C'est reposant. C'est beau. J'adore cela, c'est ma passion", s'émerveille une habitante de Mauguio qui en est à son troisième stage photo.

À cette période de l'année, on peut observer les nouveau-nés, les flamants de trois à quatre mois qui commencent juste à voler. Il est facile de les reconnaître, ils ne sont pas rose mais gris.

La découverte se poursuit avec Frédéric le responsable de la réserve.

On va parler de migration car on est en plein passage migratoire post-nuptial. Les oiseaux après avoir niché vont passer par la Camargue et faire une étape ici avant d'aller plus au sud.

Frédéric Lamouroux, directeur du Parc ornithologique du Pont de Gau

Plus des 230 espèces d'oiseaux ont à ce jour été observées dans le parc. 60 hectares qui sont un concentré de la Camargue.

Après cinq heures à prendre des photos et avant de s'envoler, l'équipe de stagiaires a droit à une dernière pause avec le cliché souvenir.

Écrit avec Frédéric Roche.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité