VIDEO. Admirez la parade amoureuse des flamants roses en Camargue

Publié le Mis à jour le

C'est la pleine saison des amours pour les flamants roses en Camargue : depuis début décembre, les mâles et femelles dansent pour trouver un partenaire. Un spectacle que l'on peut admirer de près, au parc ornithologique de Pont de Gau, où depuis plus de 20 ans, les couples se forment, avant d'aller donner naissance à leurs poussins, plus loin.

Les parades nuptiales ont commencé depuis quelques semaines en Camargue. Au parc ornithologique de Pont de Gau, situé au nord des Saintes-Maries-de-la-Mer dans les Bouches-du-Rhône, entre 1600 et 2000 flamants roses paradent dans le marais, en ce moment.

Un spectacle qui se répète chaque hiver depuis plus de 20 ans et qui attire toujours un public nombreux dans ce parc privé qui s'étend sur 60 hectares de roselières et sansouïres, consacrés à la découverte de la nature et des oiseaux de Camargue. 

"Les flamants roses font leur mue de fin juin jusque début novembre : ils fabriquent des plumes neuves, très colorées et s'en servent pour parader tout en se protégeant du froid", explique Fréderic Lamouroux, directeur du parc de Pont de Gau et ornithologue. 

Les flamants roses montrent leur ailes à leur futur partenaire. Les couleurs vives, signe de bonne santé, constituent un atout important pour séduire ! 

 Fréderic Lamouroux, ornithologue et directeur du parc de Pont de Gau

Une véritable chorégraphie 

Les temps forts de cette parade amoureuse se déroulent du mois de décembre jusqu’en février, voire mars. Bec à bec, cou contre cou, les flamants roses effectuent une sorte de danse, avec des mouvements décomposés, qui se répètent à l'infini comme on peut le voir dans cette vidéo.

C'est ainsi qu'ils se jaugent avant de se choisir. Contrairement à d'autres espèces, ce n'est pas uniquement  le mâle qui fait le beau : la femelle se prête aussi à ce concours de danse qui s'effectue en groupe.

Des chercheurs de la Tour du Valat, qui ont étudié la variation de la complexité de leur parade sexuelle, ont relevé jusqu'à 136 combinaisons de postures.

Matures à l’âge de 4 ans, ces oiseaux se reproduisent principalement en Camargue et peuvent vivre jusqu'à 40 ans. 

Un an de fidélité, pas plus

Les flamants roses vont ensuite nicher en colonies sur des îles plates, des grandes plages dotées d'eau salée et riches en Artémisia, cette minuscule crevette rose dont l'ingestion colore leur plumage. 

"Ils cherchent des sites susceptibles de leur procurer de la nourriture et une protection contre leurs prédateurs", explique Fréderic Lamouroux. "En général, cela se passe dans deux sites : aux Salins d'Aigues-Mortes dans le Gard et aux salins de Giraud en Grande Camargue car ils ont besoin d’espaces très larges, sans végétation. Cela les rassure et leur permet de voir arriver de loin leurs prédateurs".

Le parc de Pont de Gau ne correspondant pas à ces besoins, aucun poussin de flamant rose n'y a jamais vu le jour, au grand regret de l'ornithologue. 

Au pont de Gau, nous sommes un club de rencontre pour Flamants roses ! Les oiseaux s'y séduisent, se mettent en couple, mais on y voit jamais de petits. Nous n’avons pas la configuration nécessaire.

Fréderic Lamouroux, ornithologue

Les couples se forment pour une seule année. Bien que l'espèce soit monogame, tous les couples divorcent systématiquement au bout d'un an. Chaque année, tous les individus sexuellement matures doivent donc tout recommencer afin de trouver un nouveau partenaire pour pouvoir se reproduire.

Mais les parades nuptiales ne fonctionnent pas à tous les coups : certains de ces oiseaux restent célibataires. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité