VIDÉOS. Élections municipales anticipées : surprise dans le Gard, le nouveau maire élu au premier tour face au Rassemblement National

Très scrutées en raison de leurs enjeux, les élections municipales anticipées de Pont-Saint-Esprit dans le Gard ne connaîtront pas de second tour. Gérôme Bouvier, candidat sans étiquette "enfant du pays" rafle plus de 50 % des voix. La maire sortante est déboutée, et le Rassemblement National arrive second. Réactions.

C'est ce qu'on appelle plier le match. Le candidat Gérôme Bouvier, qui se présentait sans étiquette et pour sa première fois, a remporté les élections municipales anticipées de Pont-Sont-Esprit dans le Gard. Avec 50,32 % des suffrages dès le premier tour organisé dimanche 28 avril, "l'enfant du pays" est élu maire jusqu'en 2026.

durée de la vidéo : 00h00mn30s
Gérôme Bouvier, 47 ans, se présentait sans étiquette pour sa première fois. ©Pauline Pidoux - Camille Astruc

Au-delà des différents projets, les électeurs se sont surtout tournés vers des gens qui leur ressemblent

Gérôme Bouvier, nouveau maire de Pont-saint-Esprit

La maire sortante passe dans l'opposition

Une élection surprise dès le premier tour pour Gérôme bouvier, dans une commune qui connaît une vie politique très agitée depuis le début de l'année. La maire divers gauche Claire Lapeyronie élue depuis 2020, avait connu des démissions en cascade au sein de son conseil municipal au mois de février 2024, d'abord dans l'opposition puis de la part de ses propres colistiers. Au total, 19 conseillers municipaux avaient quitté leurs fonctions.

Sur une mairie de 33 élus au total, le nombre de conseiller devenait insuffisant et de nouvelles élections municipales avaient été précipitées. La maire sortante a pu compter dimanche 28 avril sur un soutien de taille, puisque la présidente de la Région Carole Delga a appelé à voter pour Claire Lapeyronie.

Cet appui de Carole Delga n’aura finalement pas suffi, puisque la candidate de gauche a récolté un peu plus de 14 % des voix, finissant dernière de ces élections, dans lesquelles trois listes s'affrontaient. 

J'aime cette ville et ses habitants. Cette relation n'est pas rompue

Claire Lapeyronie, maire divers gauche sortante

"Je continuerai d'être active à ma manière. J'aime cette ville et ses habitants. Cette relation n'est pas rompue" a-t-elle déclaré au micro de France 3 Occitanie La maire sortante continuera de siéger au conseil municipal, mais dans l'opposition cette fois.

Plus d'un tiers des voix pour le Rassemblement National 

L'autre fait marquant de ces élections anticipées s'appelle Emmanuel Le Pargneux, le (très) jeune candidat de la liste Rassemblement national - 24 ans seulement - "poulain" et attaché parlementaire du député RN local Pierre Meurin. Le parti d'extrême droite avait raflé la mise dans quatre des six cantons départementaux aux dernières élections législatives, une victoire d'Emmanuel Le Pargneux était donc très probable. Le jeune candidat remporte finalement 34.55 % des voix, finissant deuxième. Il a réagi au micro de France 3 Occitanie, bon perdant.

On fait le double des suffrages que l'on avait obtenus aux dernières élections municipales, C'est une victoire pour nous

Emmanuel Le Pargneux, candidat Rassemblement National

durée de la vidéo : 00h00mn30s
Emmanuel Le Pargneux était investi par le député RN Pierre Meurin. Il n'est âgé que de 24 ans ©Camille Astruc - Éric Mangani

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité