• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Pont-Saint-Esprit : peine aggravée en appel pour l'ancien maire Gilbert Baumet

Gilbert Baumet à la Cour d'appel de Nîmes le 12 octobre 2018 / © Eric Mangani, France 3 Occitanie
Gilbert Baumet à la Cour d'appel de Nîmes le 12 octobre 2018 / © Eric Mangani, France 3 Occitanie

L'ancien maire de Pont-Saint-Esprit (Gard), Gilbert Baumet, a été condamné pour favoritisme par la cour d'appel de Nîmes. Il écope de à 6 mois de prison ferme au lieu de 4 en première instance, de 15.000 € d'amende, et devra verser près de 130.000 € de dommages et intérêts à la commune.
 

Par Valérie Luxey

Poursuivi pour favoritisme, l'ancien maire de Pont-Saint-Esprit (Gard), Gilbert Baumet, a été condamné par la cour d'appel de Nîmes à 6 mois de prison ferme, soit 2 de plus qu'en première instance. Il devra également s'acquitter de 15.000 euros d'amende et verser près de 130.000 euros de dommages et intérêts à la commune. 


Des contrats passés sans appel d'offres


En 2007, l'édile n'avait pas respecté le code des marchés publics en octroyant à des sociétés certaines prestations sans lancer d'appel d'offres. Dans le viseur de la justice : des contrats passés par la ville, alors déjà très endettée, avec le cabinet d'audit Ernst & Young pour quelque 151.000 euros, mais aussi avec la société d'affichage JC Decaux pour environ 62.000 euros, et enfin pour plus de 554.000 euros avec la société Pleins Feux.


Plainte de la ville : l'ancien DGS et une entreprise condamnés


Roger Castillon, son opposant de longue date et successeur à la tête de cette commune gardoise de 10.000 habitants, avait porté plainte. Les peines de première instance ont également été confirmées en appel pour René Stéfanini, l'ancien directeur des services de Pont-Saint-Esprit, condamné à 6 mois de prison avec sursis, ainsi que pour Robert Maurel, un producteur de 63 ans, à la tête de l'entreprise de programmation musicale Pleins Feux, qui écope quant à lui de 4 mois de prison avec sursis. Sa société devra verser 20.000 euros d'amende.


Rapport sévère de la chambre régionale des comptes


Gilbert Baumet avait été battu lors d'élections municipales anticipées début 2011 après une fronde des contribuables. La chambre régionale des comptes avait produit un rapport sévère sur l'endettement de Pont-Saint-Esprit.


Relaxé avec Roland Dumas dans une autre affaire


En 2015, la commune de Pont-Saint-Esprit s'était portée partie civile pour « détournement de fonds publics au préjudice de la commune » dans une autre affaire : celle d'une étude juridique sur la vidéo surveillance de la ville et sur un système de lecture automatique de plaques d'immatriculation, commandée par Gilbert Baumet à son ami avocat et ancien ministre socialiste Roland Dumas. Gilbert Baumet avait été condamné le 30 septembre 2016 à 4 mois de prison ferme et 20.000 € d’amende, mais les 2 hommes avaient été relaxés en appel en octobre 2017.


Un ex-ministre aux appartenances politiques diverses

  
Aujourd'hui âgé de 75 ans, Gilbert Baumet a été maire de Pont-Saint-Esprit de 1971 à 2011, mais également ministre socialiste délégué au Commerce et à l'Artisanat dans le gouvernement de Pierre Bérégovoy de 1992 à 1993. Il a aussi exercé les mandats de président du conseil général du Gard, député et sénateur, et membre de différents partis politiques de tendances différentes : PS puis DVG, MDR, RDE, DVD, UMP et PR.

A lire aussi

Sur le même sujet

... adoptée par les cyclistes

Les + Lus